Aller au contenu principal

Le litre mieux payé ne compense pas l’explosion des charges

La profession a rencontré le député Descoeur, afin que le parlementaire se fasse l’écho à Paris de l’inquiétude qui frappe les producteurs de lait en zone de montagne.

La profession a exposé les raisons de son inquiétude à Vincent Descœur, sur une exploitation de Prunet.
La profession a exposé les raisons de son inquiétude à Vincent Descœur, sur une exploitation de Prunet.
© R. S.-A.

La FDSEA et les Jeunes agriculteurs du Cantal estiment dans un communiqué que “le lait est toujours en danger”. Ils ont tenu à alerter les pouvoirs publics en conviant les parlementaires sur une exploitation. Le député Vincent Descoeur a prêté une oreille attentive aux revendications de la profession. Chantal Cor, présidente de la section laitière, admet que “2008 a connu une embellie”. Mais elle embraye sur le poids écrasant des charges qui anéantit les récentes hausses du prix du lait et plonge les producteurs dans l’incertitude quant à l’avenir. Les syndicats craignent une année 2009 particulièrement difficile.

Les zones de montagne davantage pénalisées

Ils s’avouent inquiets des conséquences liées à la suppression de l’indicateur qui fixait un prix de référence après négociation entre producteurs et entreprises. Aussi demandent-ils aux pouvoirs publics de maintenir des mécanismes de gestion des marchés, et aux entreprises une continuité dans la hausse du prix du lait. D’autant que Chantal Cor insiste sur le fait qu’une nouvelle fois, les zones de montagne restent les plus fortement pénalisées. À cet égard, la FDSEA et les JA réclament que soit plaidée, dans le cadre du bilan de santé de la Pac (Politique agricole commune), une aide spécifique de 40 euros par 1 000 litres produits en montagne. De même, ils demandent une réorganisation des soutiens de la Pac vers tous les hectares d’herbe, sans condition de chargement ou de fertilisation.

Besoin de signes forts

Enfin, la profession a soumis au député des propositions pour pallier à l’urgence d’une situation critique : exonération de charges sur les aliments concentrés en raison du surcoût lié à l’éloignement et l’isolement routier ; obtention de prêts pour calamité économique ; avance immédiate de la prime spéciale montagne (ICHN) et recalage de cette aide sur le deuxième trimestre. Des demandes justifiées, car le tableau dépeint est loin de la situation idyllique que les hausses successives du prix du lait pouvaient laisser croire. Comme l’a souligné Mme Cor, “la grande distribution veut nous faire croire que les hausses des produits à la consommation sont directement liées au coût du lait, alors qu’ils margent à 100 % sur de l’AOC”. Le message adressé au parlementaire est clair : la profession a besoin de soutien et de signes forts pour continuer à être présente sur le territoire.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière