Aller au contenu principal

EDT
Le groupement des entrepreneurs des territoires de Haute-Loire en ordre de marche depuis mars 2011

Adhérent à la fédération régionale des EDT Auvergne, le groupement altiligérien rassemble 25 adhérents. En 2012, ses priorités d’action concerneront la qualité du GNR, la main d’œuvre, la sécurité et la circulation sur les routes. La Haute-Loire était présente au Congrès national des Entrepreneurs des Territoires à Clermont Ferrand du 29 février au 2 mars.

Le groupement des EDT43 s’est réuni le 15 février au Bouchet St Nicolas à la ferme-auberge l’Arrestadou.
Le groupement des EDT43 s’est réuni le 15 février au Bouchet St Nicolas à la ferme-auberge l’Arrestadou.
© HLP
En sommeil pendant environ 5 ans, le groupement des entrepreneurs des territoires (EDT) de Haute-Loire était jusqu’en 2011 rattaché au département de la Loire. En 2011, le groupement altiligérien a rejoint la fédération des EDT Auvergne.
Le groupement s’est alors remis à fonctionner à plein régime. Le nombre de ses adhérents a augmenté pour atteindre 25 entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers. Forte de ce dynamisme, la Haute-Loire a  participé activement à l’organisation du 80e congrès national des EDT, notamment par l’intermédiaire du président du groupement Philippe Monplot, qui dirige la société de travaux agricoles et forestiers Monplot à Charraix.
«Notre groupement est là pour aider les entreprises adhérentes. Nous nous réunissons chaque trimestre pour échanger sur les problématiques du moment (la qualité du GNR, le manque de main  d’oeuvre salariée disponible, les normes de sécurité en vigueur pour nos machines» explique Philippe Monplot.
Même si à ce jour, le secteur d’activité ne semble pas traverser de crise sévère, Philippe Monplot demeure inquiet pour l’avenir : «Le poste fioul est de plus en plus lourd, le prix des machines s’accroît fortement tout comme le prix des pièces. A l’avenir, l’augmentation des charges pourrait induire une baisse de la rentabilité et mettre en péril certaines de nos entreprises».
Philippe Monplot a fait le point sur les grands chantiers de son groupement pour l’année 2012. «En partenariat avec la MSA, nous comptons mettre en place des formations sur la sécurité destinées à nos salariés.
Pour essayer de résoudre nos problèmes de main d’œuvre, nous nous sommes rapprochés du Service de Remplacement 43. Ce dernier va essayer de proposer davantage de salariés adaptés à nos entreprises. En effet, nous avons besoin de personnel qualifié, capable de conduire des moissonneuses, ensileuses… sur des durées spécifiques».
Dans le but de réduire les charges des entreprises adhérentes, le groupement souhaite organiser des achats groupées de GNR, de pièces de machines…
La circulation routière fait partie des dossiers sur lequel travaillera le groupement : «Le déplacement de nos larges marchines sur les routes pose des problèmes, en particulier dans les villes de plus en plus difficiles à traverser !».
Le groupement s’intéressera aussi de près à la qualité du GNR. «Début férnier, ses problèmes de résistance aux grands froids ont par exemple causé de gros soucis aux entreprises qui réalisent des travaux de déneigement en Haute-Loire» note Philippe Monplot. 
Le groupement des EDT 43 veillera à faire remonter l’ensemble de ces problématiques auprès de la fédération nationale des EDT.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière