Aller au contenu principal

Le conseil général signe pour la qualité du cheptel aubrac

Le Gaec de l´Epi, à Paulhac, est le premier élevage à signer la convention tripartite pour l´amélioration du cheptel aubrac cantalien.

Composé de Thierry Barriol et de ses parents, le Gaec de l´Epi conduit un troupeau mixte d´une soixantaine de vaches pour une SAU de 85 hectares. Les vingt laitières montbéliardes produisent 116 000 litres de lait livrés à la coopérative de Paulhac. Le troupeau allaitant, à dominance aubrac, compte 37 mères. "L´avenir est difficile à cerner, constate Thierry Barriol. Une spécialisation serait probablement une solution en ayant suffisamment de terrain. Pour l´heure, je souhaite passer en race pure pour orienter l´allaitant vers la qualité avec labélisation "fleur d´Aubrac"". Pour ce faire, ce jeune éleveur, installé non loin de Prat-de-Bouc, vient de signer la convention proposée par le syndicat des éleveurs aubrac cantaliens et le Conseil général. Les aides ainsi attribuées vont lui permettre d´acheter des génisses pour remplacer les animaux croisés.

Soutenir l´achat d´animaux inscrits au Herd-Book

Les acquisitions se feront auprès des élevages inscrits du secteur, chez Tardieu et Barriol à Paulhac ou encore Salvagnac à Neuvéglise. Thierry Barriol est le premier des quinze éleveurs candidats à souhaiter améliorer leur cheptel grâce à l´aide du Département. Vincent Descoeur, président du Conseil général et Michel Bos, président du Syndicat des éleveurs aubrac cantaliens, ont signé la convention triennale qui lie la collectivité, le syndicat et les éleveurs. "C´est une reconnaissance des éleveurs qui ont cru dans une des races emblématiques du Cantal en faisant passer le nombre de vaches de 8 000 en 1988 à 22 800 en 2003, a déclaré Michel Bos. Ce soutien important est entièrement consacré à l´amélioration des cheptels et l´aide ira directement aux éleveurs". Il s´agit de soutenir l´achat d´animaux inscrits au Herd-Book. Sur trois ans, le Conseil général a alloué environ 50 000 euros par an.

"Accompagner une démarche qui vient du terrain"

150 euros par animal sont attribués à la mise en pension de mâles à la station d´évaluation de Saint-Chély d´Aubrac ; 300 euros pour l´achat de taureaux qualifiés à la sortie de la station ; 235 euros pour l´insémination artificielle (15 IA minimum) pour connecter le cheptel et obtenir un taureau connec-teur ; 75 euros pour l´achat de génisses de reproduction de moins de vingt mois issues de mères qualifiées ; 150 euros pour l´achat de génisses de plus de vingt mois. Les aides sur les génisses sont réservées aux éleveurs qui s´engagent sur un troupeau à 75 % aubrac de passer à 95 % en race pure. Pour Yves Chassany, au nom de l´Union Aubrac : "Cela va dans le sens de l´avenir, de tirer vers la qualité, seule susceptible de nous différencier". Cette aide directe du Département s´ajoute à l´aide de fonctionnement accordée depuis de nombreuses années au Syndicat des éleveurs. Toutefois, c´est une première de la part du Conseil général du Cantal.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière