Aller au contenu principal

Le concours du broutards revient à Aumont-Aubrac

Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale.

Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale.
Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale.
© Aurélie Pasquelin/Illustration

« Une journée conviviale et qui rassemblera les éleveurs » : c'est ce qu'espère Josiane Compain, membre de l'Arda, l'association organisatrice du concours. Organisé traditionnellement le dernier samedi du mois de septembre, le concours poursuit donc sa tradition entamée il y a plus de 40 ans.
L'Arda (association rurale de développement agricole) et la section ovine de la FDSEA seront au rendez-vous pour les routiniers concours d'agnelles BMC et de broutards, agrémentés d'une vente d'animaux gras (à partir de 10 heures du matin), dont la première édition s'était tenue en 2019, pour les 40 ans du concours. Il y a deux ans, l'idée était de « mettre en avant les compétences d'engraisseurs des éleveurs locaux et de permettre aux acheteurs, bouchers et supermarchés de se fournir localement, avec de la viande de qualité », selon l'Arda. L'ambition, pour cette deuxième édition, est restée la même. « Les retours des gens sur cette première vente étaient très positifs, donc on va continuer sur notre lancée », a assuré Josiane Compain.
En 2019, la participation s'est, au total, élevée à une quarantaine d'éleveurs et 250 animaux. Un beau score que l'Arda espère bien renouveler cette année. Quatre sections sont attendues sur la vente de bêtes grasses : génisses croisées Aubrac charolaises, vaches Aubrac, les vaches limousines et les fleurs d'Aubrac.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière