Aller au contenu principal

Elevage
Le concours départemental aubrac annulé

En raison de la sécheresse, le syndicat aubrac a décidé d´annuler son concours départemental. En revanche, le syndicat des éleveurs cantaliens se félicite de l´aide accordée à ses adhérents
par le Conseil général.

© JPG
Prévu les 27 et 28 septembre à Massiac, pour la première fois hors de la zone traditionnelle, le concours départemental de la race aubrac a été annulé et reporté dans cette même ville à l´année prochaine. La décision a été prise début août à l´unanimité par le conseil d´administration du syndicat des éleveurs.
La raison essentielle reste la sécheresse avec un surplus de travail pour nourrir les bêtes et trouver du fourrage. "La motivation n´y est pas, avoue Michel Bos, président du syndicat départemental.

Sécheresse : problèmes à venir

Sans revenir sur les détails de cet été trop chaud et trop sec, Michel Bos s´inquiète des conséquences à venir pour les éleveurs. Gilles Tardieu, membre du syndicat installé en troupeau mixte à Sebeuge d´Andelat, enregistre une perte de 50 kg par jeune animal. Depuis juillet, les aubrac sont nourries et les veaux sevrés pour "économiser" les mères déjà en gestation. "Les problèmes sont devant nous, lorsque nous allons descendre les cheptels des estives et que nous allons peser les veaux. Il y aura également des problèmes sur les vaches gestantes ou encore sur la vente des reproducteurs…", analyse M. Bos. Toujours selon lui : "Les annonces du gouvernement nous ont desservis. J´ai peur qu´il y ait des déceptions".

Une aide accrue du Conseil général

Dans le cadre du plan triennal d´aide à l´agriculture, le Conseil général du Cantal vient de voter une enveloppe de 55 000 euros au syndicat départemental des éleveurs aubrac. La race représente sur le Cantal environ 20 000 mères. "C´est une reconnaissance du travail des éleveurs", se félicite Michel Bos.
Jusqu´à présent, le syndicat bénéficiait d´une aide au fonctionnement de 10 000 euros. En collaboration?avec?l´Upra,?les 45 000 euros supplémentaires vont servir à l´amélioration génétique de la race à travers différents soutiens directs aux éleveurs.

Pour plus d´informations, lire l´Union agricole et rurale du mercredi 10 septembre 2003.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière