Aller au contenu principal

Le Cantal va se faire “railler” sur son désenclavement

Les trois grandes lignes ferroviaires qui passent par la préfecture Aurillac seront fermées en août.

Les services du Conseil régional, de la SNCF et de RFF ont débattu avec les usagers.
Les services du Conseil régional, de la SNCF et de RFF ont débattu avec les usagers.
© RSA

Toutes les lignes ferroviaires en travaux cet été ! Et en même temps... Autrement dit, un département coupé du réseau ferré en pleine saison estivale. Un sujet qui a suscité un débat, lors du dernier comité de ligne, lundi à Aurillac. Ces réunions permettent de recueillir les observations, critiques, suggestions et interrogations formulées par les usagers du TER et les élus locaux. Ce 28 juin, c'est la voix de Florence Marty, adjointe au maire d'Aurillac, qui aura martelé une doléance : "Plus jamais pendant le festival de théâtre de rue qui draîne 100 000 visiteurs". Et pourtant... Aurillac-Brive fermée du 2 août à la mi-octobre ; Aurillac-Clermont actuellement en travaux jusqu'au 27 août ; chantier également sur Aurillac-Toulouse jusqu'à fin novembre.

Rebelote en 2011

De juin à novembre 2011, de nouveaux travaux sont programmés. Cette fois, ils concerneront la réfection des ouvrages d'art et des tunnels. Évidemment, une nouvelle coupure de ligne sera inévitable, comme l'ont expliqué les représentants de Réseau ferré de France (RFF). "Mais cela n'arrive que tous les 50 ans en moyenne", se défend RFF. L'entreprise use surtout d'un argument imparable : l'engagement de travaux de cette ampleur est une bonne nouvelle, puisque synonyme de la pérennisation des lignes. En fait, personne ne conteste l'utilité d'une rénovation des lignes. Mais pourquoi, en plein été, alors que le département tout entier escompte des retombées économiques de sa saison touristique ? Simple : parce que les jours sont plus longs, la météo plus clémente et donc les chantiers avancent plus vite. Ajoutons à cela la disponibilité du matériel... signale avec franchise Alain Pontoise, directeur délégué des TER Auvergne. En tout, pour le Cantal, 31,5 millions seront mobilisés sur les voies. La SNCF et le Conseil régional mettront en place des cars de substitution TER. Par expérience, on sait qu'ils sont moins empruntés que le trafic habituel dans les trains.


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Jeune sur un simulateur de conduite d'engin agricole
Quel est ce nouvel outil pédagogique qui va entrer à la MFR de Marcolès ?

Vu à Aurillac, lors du Forum de l’orientation et des métiers, le simulateur d’engins agricoles a fait l’unanimité. La MFR de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière