Aller au contenu principal

La viande salers adopte la marque Parc

Après l´avèze et le miel, c´est au tour de la viande salers de bénéficier de la marque "Parc régional des volcans d´Auvergne". Une trentaine d´éleveurs du Cantal et du Puy-de-Dôme sont déjà inscrits dans la démarche.

Après l´avèze et le miel, c´est au tour de la viande salers de bénéficier de la marque "Parc régional des volcans d´Auvergne". Une trentaine d´éleveurs du Cantal et du Puy-de-Dôme sont déjà inscrits dans la démarche. C´est tout naturellement sur une exploitation située dans le domaine du Parc régional des volcans d´Auvergne qu´a eu lieu dernièrement la remise du premier panneau associant la viande salers à la marque Parc. A Menet, dans le Cantal, Pierre Galvaing et son épouse, éleveurs de 90 salers inscrites au herd-book, ont ainsi donné le pas à un marquage qui devrait fleurir rapidement sur la zone du Parc. Cette initiative, impulsée par la Coopérative des éleveurs salers du pays de Gentiane dans le Cantal, répond d´abord à une volonté de valorisation d´un produit. Pour eux, l´idée d´associer leur production à une identité territoriale comme le Parc des volcans d´Auvergne était une opportunité à saisir, comme l´explique Christophe Duval, président de la coopérative cantalienne : "La marque Parc est un atout supplémentaire pour promouvoir notre viande salers.

"Un besoin de produits authentiques"

Les consommateurs sont aujourd´hui très attachés à des critères tels que l´origine, l´authenticité ou encore le respect de l´environnement". Des caractéristiques que dégage par essence le Parc régional. "Les différents épisodes de mal-bouffe ont provoqué chez le public un réel besoin de retour à des produits authentiques", souligne Roger Gardes, président du Parc régional des volcans d´Auvergne. Pour lui, il était légitime que la viande salers accède à la marque Parc, non seulement en terme de valorisation mais aussi de promotion car, selon lui, "dans certaines régions, cette viande est encore trop méconnue".

Trente éleveurs engagés

Commercialisée en vente directe via la coopérative (100 gros bovins), installée à Riom-ès-Montagnes, la viande salers marquée Parc va bientôt s´étendre sur le département du Puy-de-Dôme. En effet, les éleveurs de ce département, intéressés eux aussi par la démarche, ont créé récemment la coopérative Acajou des Massifs à Egliseneuve d´Entraigues. Comme au sein de la structure cantalienne, la commercialisation se fera en circuit court. Une trentaine d´éleveurs du Puy-de-Dôme et du Cantal sont aujourd´hui réunis au sein de l´Association des éleveurs de salers du Parc des volcans. Ils ne comptent pas en rester là pour développer leur filière. Ainsi, depuis septembre, les éleveurs du pays de Gentiane ont investi dans un atelier de découpe à Riom-ès-Montagnes. Sachant que les animaux sont abattus à Neussargues. Dans le même esprit de valorisation de la production, un projet de création d´un atelier de transformation des avants de carcasse est à l´étude. "Nous comptons sur le soutien du Parc pour mener à bien cette initiative", explique Dominique Bafoil, président de la coopérative Acajou des Massifs.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière