Aller au contenu principal

« La vache n'est pas le problème, mais la solution ! »

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a publié récemment un document intitulé « Fiers d'être éleveurs laitiers français ». Stéphane Joandel, vice-président de la FNPL, président de la section régionale laitière de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes et producteur de lait dans la Loire, présente cette initiative.

Stéphane Joandel, vice-président de la FNPL.
Stéphane Joandel, vice-président de la FNPL.
© JM Vignau

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) vient de publier un document intitulé « Fiers d'être éleveurs laitiers français ». Pouvez-vous nous expliquer la genèse et les raisons de ce document ?
Depuis un certain temps, la presse et les réseaux sociaux parlent de décroissance de l'élevage, de climat, de carbone et j'en passe. Ce bruit de fond est insupportable pour les éleveurs, qui, dans leur immense majorité, savent que tout cela est faux, mais n'ont pas obligatoirement les outils pour se défendre. Avec ce document, la FNPL rentre dans le débat avec des arguments, sans faux-semblants.

Vous pensez avoir la capacité de convaincre ?
À la FNPL, nous sommes convaincus de l'importance de l'élevage tant au niveau environnemental, qu'économique que pour son intérêt nutritionnel. Et nous savons bien qu'une conviction n'est qu'un point de départ. C'est pourquoi, avec les collaborateurs de la FNPL, nous avons recherché dans la littérature scientifique ce qui prouvait nos certitudes sur ces trois thématiques. Nous avons ensuite effectué un travail de vulgarisation avant de publier ce premier document accessible au plus grand nombre. La disparition de l'élevage serait une catastrophe pour la France et nous avons commencé à le démontrer. Ce document est destiné en premier lieu aux éleveurs qui doivent garder la foi : nous faisons un beau métier, un métier utile à la société française.

Pouvez-vous partager deux ou trois exemples ?
Je ne vais pas spoiler le document ! Mais qui, à part les vaches, est capable de transformer les fourrages en protéines consommables par l'Homme ? Déjà en 2008, l'Inra (aujourd'hui Inrae), nous confirmait que l'apport de fumier ou de lisier sur les parcelles multipliait par 2,5 le nombre de lombrics dans les sols. Point de départ fondamental dans la bonne vie des sols comme chacun le sait bien !

Un manifeste pour les éleveurs


« Fiers d'être éleveurs laitiers français ». Tel est l'intitulé du manifeste présenté par la FNPL qui rappelle quelques fondamentaux comme les apports nutritionnels indispensables des produits laitiers à l'alimentation humaine : protéines, vitamine B, oligo-éléments, calcium. Le lait a un « effet bénéfique sur la prévention des fractures et de l'ostéoporose », rappelle le plaidoyer qui s'appuie sur une solide base scientifique. Ce manifeste insiste aussi sur les services rendus par l'élevage laitier à l'environnement, en permettant la conservation de paysages contrastés, grâce à l'entretien naturel des prairies et des haies. « Elles sont trois fois plus nombreuses dans les zones d'élevage ruminant », soutient la FNPL. Au-delà d'être attaché au bien-être des animaux, et de constituer un réservoir d'engrais et d'énergies vertes, la production laitière s'affirme comme un acteur économique de premier plan dans les territoires, avec 40 milliards d'euros de chiffres d'affaires annuel, 250 000 emplois couvrant 65 métiers. « Chaque ferme laitière fait vivre en moyenne 2,27 personnes », rappelle la plaquette de la FNPL qui va compléter et enrichir ce plaidoyer.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière