Aller au contenu principal

La transmission du savoir-faire honorée

Le prix “Stars et métiers Cantal” a été remis le 4 avril dernier à trois chefs d’entreprises artisanales par la Banque populaire et la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Les trois lauréats entourés de Claude Meinier et Chantal Réversat.
Les trois lauréats entourés de Claude Meinier et Chantal Réversat.
© K. C.
La Banque Populaire et la Chambre des métiers du Cantal ont décerné vendredi 4 avril le prix “Stars et métiers du Cantal”. Ils récompensent ainsi les artisans pour leur réussite en matière d’innovation, de savoir-faire et de dynamique commerciale. Trois entreprises ont reçu les honneurs cette année : la SARL C2M, basée à Maurs, a remporté le premier prix, et les sociétés Chocolaterie Favre et NTC, toutes deux basées à Aurillac, ont reçu respectivement le deuxième et le troisième prix.

Innovation

Depuis plus de 25 ans, ce prix récompense des artisans qui doivent impérativement se distinguer sur divers créneaux : la mise en avant de leur travail et leur savoir-faire, en termes d’innovation et de produits de qualité. Des performances commerciales et une qualité de gestion, avec une stratégie commerciale, un développement et une rentabilité de l’entreprise. L’artisan doit être dynamique, motivé et transmettre ses méthodes et techniques par l’apprentissage ou la formation. La SARL C2M répond à toutes ces attentes. Elle a été créée en 1967, à Calvinet, par Claude Chabut. La motoculture et le matériel agricole y tenaient une place prépondérante jusqu’à la reprise de la société par son fils, Jean-Marc, métallier, qui se lance alors dans la métallurgie, la serrurerie et la petite construction métallique. Résultat : avec sa motivation, il a doublé le chiffre d’affaires en quatre années d’activités. Il vient de transférer son atelier de 800 m2 à Maurs. À l’actif de l’entreprise, dix emplois dont l’apprenti. “On va essayer avec ce nouvel outil de faire prospérer l’entreprise. Je veux que tous prennent du plaisir, aussi bien les clients que mes ouvriers”, souligne-t-il. 

Diversifier son activité, la clé du succès ?

Le deuxième prix revient à la Chocolaterie Favre, située à Aurillac. Cette entreprise a été créée en 1961 par Odette et Michel Favre. À sa création, ce n’était qu’une pâtisserie ; 30 ans après, Monique et Laurent Favre ont repris l’entreprise avec comme objectif de développer la confiserie et la chocolaterie. Savoir-faire que M. Favre a acquis notamment en Suisse. De “la pépite d’or” en passant par “les lauzes de nos burons” jusqu’au “Folidou”, la Chocolaterie Favre travaille sur la présentation du produit et sur les légendes du département, un délice ! Antoine Kolarska et Thierry Teissier, en créant la SARL NTC (nouvelles technologies de chauffage), basée à Aurillac, ont obtenu le troisième prix “Stars et métiers ”. Ces jeunes chefs d’entreprises sont installés depuis 2003. En tant que chauffagistes, ils proposent des produits géothermiques, aérothermiques, solaires… MM. Kolarska et Teissier ont intégré leur activité dans le développement durable et préconisent au maximum les énergies renouvelables. “ Nos artisans sont performants, sensibles au management, à leur employés. Ils savent inculquer leur savoir-faire et sont dynamiques”, se félicitait Claude Meinier, représentant de la Chambre des métiers.
 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière