Aller au contenu principal

La sécheresse touche déjà fortement la Lozère

Le déficit pluviométrique et les fortes températures que connaît la Lozère ont un impact fort sur la végétation.

Le déficit pluviométrique et les fortes températures que connaît la Lozère ont un impact fort sur la végétation.
Le déficit pluviométrique et les fortes températures que connaît la Lozère ont un impact fort sur la végétation.
© Christel Janich/Illustration

La réalisation des premières coupes sur une grande partie de notre territoire témoigne de l’importance de cette sècheresse. Les pertes dépassent 80 % par endroits.
La chambre d’agriculture a demandé officiellement la semaine dernière une reconnaissance de calamité agricole. Dans le même temps, elle a lancé une enquête sur les pertes constatées par l’intermédiaire d’une carte interactive dont le lien a été transmis sur les réseaux sociaux, dans notre lettre d’information numérique et dans les actualités de notre site internet*.
Plus de 300 agriculteurs ont déjà renseigné leur taux de perte. Nous manquons encore de données sur certaines communes, n’hésitez pas à consulter cette carte et à la compléter avec votre taux de perte.
Une commission d’enquête en charge d’établir précisément les pertes fourragères sera diligentée dans l’été afin que notre dossier calamité puisse être instruit au plus tôt en commission nationale de gestion des risques en agriculture (CNGRA) à l’automne.
D’autre part, de nombreuses autres mesures sont sollicitées dont le pâturage des bois domaniaux, l’autorisation de semis de printemps, l’autorisation de prélèvements d’eau pour l’abreuvement des animaux et enfin le maintien de l’irrigation autant que possible.  Les agriculteurs doivent faire face à des problèmes de récoltes de fourrages et de céréales, de pâturage et d’abreuvement…
Cette sécheresse intervient dans un contexte difficile (hausse des charges, attaques fréquentes de loup…). Aussi, les agriculteurs en difficulté ne doivent pas hésiter à solliciter les membres de la cellule Reagir (chambre d’agriculture, MSA, CER).

 

*Retrouvez l’enquête en cliquant ici.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière