Aller au contenu principal

FONCIER
La Safer Auvergne-Rhône-Alpes présente sa feuille de route 2022-2028

À l’occasion de la rentrée 2022, la Safer Auvergne-Rhône-Alpes a présenté sa feuille de route pour les années à venir. Gilles Flandin, son président, a annoncé les orientations stratégiques de la structure pour les années 2022-2028.

De gauche à droite : Gilles Flandin et Damien Bonaimé, respectivement président et directeur de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.
De gauche à droite : Gilles Flandin et Damien Bonaimé, respectivement président et directeur de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.
© CD Apasec

Le programme pluriannuel d’activité de la Safer (PPAS) « se concentrera sur la préservation des ressources », a expliqué Gilles Flandin, le président de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes. Ce PPAS devra permettre à la Safer de travailler à « la question du foncier dans toutes ses dimensions, tout en protégeant l’agriculture et l’environnement », a-t-il précisé.

Un projet en trois axes

Pour Damien Bonaimé, directeur général de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes, la feuille de route 2022-2028 du PPAS répond à « un besoin d’orientation politique ». C’est pourquoi le plan a été élaboré à partir de 400 contributions régionales émanant de divers acteurs du monde agricole : collectivités, agriculteurs ou encore chasseurs. Le projet stratégique de la Safer Aura pour la période 2022-2028 se déclinera en trois axes. Le premier aura pour vocation la protection des terres agricoles grâce à l’observation des dynamiques foncières ; la limitation de l’artificialisation ; la protection du potentiel productif des sols, de la ressource en eau et de la biodiversité ; et la prévention des risques naturels et climatiques. Le deuxième axe du projet stratégique s’attachera à renforcer l’économie des territoires en contribuant au renouvellement des générations agricoles ; à la consolidation des exploitations et à la sécurisation du potentiel de production des filières agricoles.Il s’agira également pour la Safer Aura d’accompagner le développement de l’agriculture de proximité ; de favoriser le développement de l’agroécologie et de contribuer au maintien et au développement du potentiel productif des massifs forestiers. Dans ce volet, la Safer s’engage aussi à accompagner le développement d’activités économiques touristiques, artisanales et commerciales. Le troisième et dernier volet de ce PPAS concernera la médiation entre usagers afin d’assurer une répartition équilibrée du foncier entre différents usages.
« Nous devrons préserver les ressources ainsi qu’une diversité de cultures, mais il faudra également prévoir une économie de territoire, organiser une médiation des usagers et évaluer la capacité des territoires à répondre à un besoin résidentiel», a précisé Damien Bonaimé, le directeur général de la Safer. Par exemple, en Isère, Drôme et Ardèche, la consommation des terrains agricoles est plus importante pour créer des espaces de loisirs que des routes. « 60 % des disparitions de terrains agricoles sont liées à cela. Il est donc très important pour la Safer de réussir à maintenir des baux agricoles », a indiqué le directeur général.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière