Aller au contenu principal

La Russie refuse de prolonger l'accord d'Istanbul

La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre.

La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre.
La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre.
© Nicole Ouvrard/Illustration

« L'accord de la mer Noire s'est de facto terminé aujourd'hui », a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, le 17 juillet ajoutant que « dès que la partie (des accords) concernant la Russie sera satisfaite, la Russie reviendra immédiatement à l'accord sur les céréales ». Signée en juillet 2022 à Istanbul avec la Russie et l'Ukraine sous l'égide de la Turquie et des Nations-unies, cette initiative sur les céréales en mer Noire a permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre. L'inspection du cargo TQ Samsun qui a été finalisée le 17 juillet par le centre de coordination conjointe (JCC) était la 1972e et dernière inspection conduite depuis le 1er août 2022 au titre de l'initiative pour les céréales en Mer noire. Après deux prolongations, elle expirait le 17 juillet. La Russie dénonce l'absence d'application formelle du second accord relatif à l'exportation des engrais russes et demande surtout la réintégration au sein du système de paiement interbancaire Swift de la Rosselkozbank, la banque agricole russe.
La décision russe a été vivement dénoncée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui estime que des centaines de millions de personnes dans le monde « vont en payer le prix ». Ce type de condamnations se sont multipliées. Une « décision cynique » alors que « l'UE s'efforce de garantir la sécurité alimentaire des populations vulnérables de la planète », a tweeté la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L'Union africaine a aussi regretté la décision russe, exhortant les parties prenantes à résoudre les problèmes pour permettre la reprise du passage continu et sécurisé des céréales et engrais d'Ukraine et de Russie vers les régions qui en ont besoin, notamment l'Afrique.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière