Aller au contenu principal

La Lozère, championne hexagonale de la faible utilisation des phytos

Alors que le plan de réduction des pesticides marque le pas à l'échelle nationale, la Lozère est l'un des départements de France avec la plus faible utilisation de produits phytosanitaires. Un résultat lié à sa géographie de montagne mais aussi aux pratiques agricoles mises en oeuvre sur le territoire.

Alors que le plan de réduction des pesticides marque le pas à l'échelle nationale, la Lozère est l'un des départements de France avec la plus faible utilisation de produits phytosanitaires. Un résultat lié à sa géographie de montagne mais aussi aux pratiques agricoles mises en oeuvre sur le territoire.
Alors que le plan de réduction des pesticides marque le pas à l'échelle nationale, la Lozère est l'un des départements de France avec la plus faible utilisation de produits phytosanitaires. Un résultat lié à sa géographie de montagne mais aussi aux pratiques agricoles mises en oeuvre sur le territoire.
© Ministère de la Transition écologique

33 grammes par hectare de surface agricole utile : c'est la quantité moyenne de substances actives de produits phytosanitaires recensées en Lozère en 2021. Le département obtient ainsi le meilleur ratio de l'hexagone entre quantité et surface agricole, selon les données 2021 sur l'achat et la vente de produits phytosanitaires en France, rendues publiques ce printemps par le ministère de la transition écologique. Un classement qui s'explique avant tout par des questions géographiques et de type d'agriculture. « Nous vivons dans un territoire d'altitude herbagé » précise Gabin Sezille, conseiller en agronomie à la chambre d'agriculture de Lozère qui constate que « dans les prairies temporaires ou les pâturages, nous avons très peu d'usage de produits phytosanitaires ». Une situation très différente des départements voisins du sud, comme le Gard ou l'Hérault où les usages dépassent dix kilos de substance par hectare en moyenne.
Au total, selon les données du ministère, ce sont huit tonnes de produits phytosanitaires toutes catégories confondues qui ont été utilisées en Lozère, une tonne de moins qu'en 2020. Parmi eux, le glyphosate reste toujours le produit le plus utilisé bien qu'en diminution, passant de 3,4 tonnes en 2020 à 3 tonnes en 2021. Trois substances voient leur usage repartir à la hausse en 2021 par rapport à l'année précédente : des herbicides - prosulfocarbe, acide pélargonique, pendiméthaline - et un stimulateur de croissance utilisable en bio (Xeox-Osyril). Enfin, en termes de dangerosité, seuls 49 kilos de produits classés CMR 1* ont été achetés dans le département.

 

*Cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques avec un effet avéré ou supposé.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière