Aller au contenu principal

PAT
La Grande Tablée des Combrailles rapproche producteurs et gérants de restauration collective

La semaine dernière, le Syndicat mixte pour l’aménagement et le développement des Combrailles (SMADC) organisait trois rencontres entre producteurs et gérants de restauration.

Organisé en speed-meeting, chaque échange dure 10 minutes montre en main, pour rencontrer un maximum d'acteurs locaux !
Organisé en speed-meeting, chaque échange dure 10 minutes montre en main, pour rencontrer un maximum d'acteurs locaux !
© L. Durif

Les 24, 25 et 27 avril dernier, le Syndicat mixte pour l’aménagement et le développement des Combrailles (SMADC) organisait trois rencontres entre producteurs, responsables d’établissement de restauration collective et prestataires touristiques. Baptisé « La Grande Tablée des Combrailles », cet évènement proposait aux participants de se rencontrer sous forme de speed-meeting : des échanges de 5 à 10 minutes pour présenter les structures respectives, discuter sur les possibilités de partenariats et échanger les contacts. L’objectif : développer les approvisionnements locaux, dans le cadre du Projet alimentaire territorial (PAT) du SMADC.

Les 3 enjeux du projet alimentaire

Le SMADC couvre 99 communes réparties sur 3 communautés de communes (COMCOM) : pays de Saint-Eloy, Combrailles sur Morge et Chavanon Combrailles et Volcans. En 2021, le syndicat monte son PAT émergence dans le cadre d’un appel à projet national. Pour Boris Souchal, président du SMADC, « ce PAT est un projet qui répond à plusieurs enjeux : un enjeu de santé publique, « comment faire en sorte que les jeunes dans les écoles et les séniors en maison de retraite puisse manger local ? » ; un enjeu économique, « comment faire en sorte que nos agriculteurs puissent créer de la valeur ajoutée et vivre de leurs efforts (notamment grâce au tourisme) ? » ; un enjeu patrimonial, « comment valoriser et pérenniser nos pratiques et produits locaux ? » ».
Pour y répondre, le PAT repose sur trois volets : rapprocher la production locale de la restauration collective, maintenir la viabilité des exploitations agricoles et sensibiliser le plus grand nombre à ces notions. Au-delà de la Grande Tablée, plusieurs groupes de travail ont été créés pour répondre à cette problématique : un groupe maraîchage travaillant pour remettre au goût du jour la culture d’arbres fruitiers locaux ; un groupe travaillant sur la transformation de la viande ; un groupe travaillant sur les comportements alimentaires et plus spécifiquement la précarité alimentaire, « qui existe aussi en milieu rural », souligne Gérard Veneault, vice-président du syndicat.

Des actions concrètes

« Notre volonté était de dépasser le stade du beau discours en nous rendant directement sur le terrain et en apportant des solutions concrètes le plus rapidement possible » confie Gérard Veneault, vice-président du SMADC. La Grande Tablée fait partie de ces actions concrètes, comme en témoigne deux participants interrogés : Étienne et Murielle.
Étienne est co-gérant de la brasserie des Sagnes à Menat, « nous avons l’habitude de travailler avec des restaurateurs et cette après-midi nous a permis de rencontrer 2 gérants de chambres d’hôtes que nous ne connaissions pas. Mettre en relation les acteurs locaux est bénéfique pour tout le monde, surtout en cette période qui précède la grosse saison touristique ! ».
Murielle, elle, est conseillère municipale à la mairie de St-Maurice-près-Pionsat. Elle a été conviée pour « échanger avec des producteurs locaux, dans le cadre de la loi Egalim, qui demande aux mairies d’inclure 27% de produits bio et/ou locaux aux menus des cantines scolaires. J’y ai rencontré une productrice de yaourts que je ne connaissais pas et qui livre dans une épicerie de la commune ! Elle pourra donc faire d’une pierre deux coups et livrer également l’école lors de son passage habituel », une aubaine sur un territoire où la livraison peut vite représenter un frein pour les producteurs.
« Actuellement, les Combrailles comptent plus de 100 producteurs fermiers, répertoriés sur une carte interactive disponible sur notre site » glisse Boris Souchal. Rendez-vous sur combrailles.com pour les découvrir !   

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière