Aller au contenu principal

La France championne du recyclage

La France fait référence en Europe et dans le monde de par l'organisation et les performances de sa filière de gestion et recyclage des déchets agricoles.

Avec 85 000 tonnes collectées et recyclées en 2020, c'est l'équivalent de plus de 70 000 t d'émissions CO2 qui ont été évitées.
Avec 85 000 tonnes collectées et recyclées en 2020, c'est l'équivalent de plus de 70 000 t d'émissions CO2 qui ont été évitées.
© Adivalor

Préservation de la biodiversité, diversification des cultures, lutte contre l'artificialisation des sols : le ministre de l'Agriculture l'a une nouvelle fois martelé samedi 4 décembre au micro de France Inter,  l'agriculture française est reconnue par toutes les études internationales comme l'une des plus - si ce n'est la plus - durable au monde. À ce triptyque, on devrait aussi ajouter l'engagement de la ferme France dans le recyclage de ses déchets, un engagement là encore exemplaire au regard de ses voisins européens. La France est en effet le seul pays d'Europe à disposer d'une organisation performante dédiée depuis 20 ans déjà - au travers d'Adivalor - à la gestion de la fin de vie de l'ensemble des déchets agricoles, avec un savoir-faire qui fait référence tant au niveau européen que mondial.

300 000 agriculteurs trieurs
Créé en 2001 à l'initiative de l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP), Adivalor est une organisation à but non lucratif assimilée à un éco-organisme, signataire d'un accord cadre avec les ministères en charge de l'Environnement et de l'Agriculture. Adivalor regroupe les agriculteurs (APCA, FNSEA), distributeurs et industriels. Et ce sont aujourd'hui 300 000 agriculteurs trieurs qui se mobilisent à travers l'Hexagone dans les différentes opérations de collecte (sur 8 000 sites), de même que 1 300 opérateurs de collecte (à 80 % des coopératives et négociants agricoles), 350 industriels. Premier programme lancé en 2003 : l'élimination des PPNU (produits pharmaceutiques non utilisables). Ont suivi les collectes et le recyclage des big bags et sacs plastiques d'engrais et amendement, les films plastiques d'élevage et maraîchage, les emballages vides de produits d'hygiène de l'élevage laitier  (EVPH) et de semences, puis, en 2013, ceux dédiés aux ficelles, filets de balles rondes et filets para-grêles, avant la collecte des EPI (équipements de protection individuelle chimique usagés) et, dernier en date, le programme visant les gaines souples d'irrigation et emballages vides de produits oenologiques et d'hygiène de cave.

Recyclés à plus de 90 %
Ce sont désormais 22 flux qui sont ainsi gérés séparément pour un total de 85 000 tonnes d'emballages et plastiques usagés (soit 73 % des quantités mises en marché) recyclés en 2020 à plus de 90 %, soit plus de 70 000 t d'émission CO2 ainsi évitées, l'équivalent de 30 000 véhicules pendant un an.
Et ce n'est sans doute pas fini, comme l'indique Julie Cloupet, d'Adivalor, qui accompagne les acteurs cantaliens dans ces démarches : "Avec les big bags, les EVPH, les films plastiques d'ensilage et d'enrubannage, les ficelles et filets, on s'est dit qu'on couvrait à peu près tout en élevage, avant qu'on nous fasse remarquer qu'il y avait aussi les manchons de machine à traire... Pour l'heure, il n'y a pas de filière dédiée, les fabricants ne s'étant pas encore mobilisés. Mais à Adivalor, nous avons toujours de nouveaux projets en cours pour les déchets sans solution de recyclage même si ces derniers s'avèrent plus compliquer à gérer car en plus petite quantité."
Une usine pour les filets
Parmi les dernières avancées : le recyclage des filets de balles rondes qui sera opérationnel courant 2022 via un procédé vertueux inédit dans le monde et qui sera étrenné dans la future usine RecyOuest de l'Orne. "Tous les filets collectés en 2021 et a fortiori en 2022 seront mis en balles pour commencer à alimenter ce site", indique Julie Cloupet. De premières collectes ont par ailleurs été lancées pour les emballages plastiques des produits d'hygiène de l'élevage, de même que pour les emballages de produits de nutrition animale.
L'intégralité des emballages et plastiques collectés sont recyclés en Europe, dont 57 % en France.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière