Aller au contenu principal

La FNSEA pousse pour fiabiliser l’assurance prairies

La FNSEA veut créer un dispositif « parallèle » pour mesurer la disponibilité fourragère en cas de désaccord sur le calcul des pertes indicielles en 2023.

La FNSEA veut créer un dispositif « parallèle » pour mesurer la disponibilité fourragère en cas de désaccord sur le calcul des pertes indicielles en 2023.
La FNSEA veut créer un dispositif « parallèle » pour mesurer la disponibilité fourragère en cas de désaccord sur le calcul des pertes indicielles en 2023.
© Émilie Durand/Illustration

Alors qu’un décret doit bientôt sortir sur les conditions de recours relatives au calcul des pertes de récolte, dans le cadre de la réforme de la gestion des risques climatiques en agriculture, la FNSEA veut fiabiliser le système indiciel utilisé pour les prairies en créant un outil complémentaire.
« Nous voulons mettre en œuvre en parallèle, avec les chambres d’agriculture, un dispositif qui nous permette, en cas de contestation et de recours, d’avoir des références et d’apporter des justifications sur la disponibilité fourragère », a indiqué le vice-président de la FNSEA Joël Limouzin le 6 décembre. « L’idée est d’essayer de mettre des coefficients pour ajuster avec des phénomènes météo supplémentaires ou d’autres paramètres, tel que le taux d’humidité des sols », a-t-il étayé.


« Montrer les failles »
Ce dispositif réalisable « en 2023 » permettrait de « montrer les failles » du système indiciel, a poursuivi Joël Limouzin. D’après lui, les « quelques » éleveurs assurés en 2022 et « convaincus par l’assurance » n’ont pas eu la disponibilité fourragère attendue à cause de la « terrible » sécheresse 2022

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Jeune sur un simulateur de conduite d'engin agricole
Quel est ce nouvel outil pédagogique qui va entrer à la MFR de Marcolès ?

Vu à Aurillac, lors du Forum de l’orientation et des métiers, le simulateur d’engins agricoles a fait l’unanimité. La MFR de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière