Aller au contenu principal

La FNSEA et les restaurateurs s'engagent à promouvoir l'« origine France »

La FNSEA, le syndicat des indépendants de l'hôtellerie-restauration (GNI) et le lobby de chefs cuisiniers Euro-Toques se sont engagés dans une convention, signée le 28 février au Salon de l'Agriculture, à oeuvrer pour promouvoir les produits français à la carte des restaurants. Sans objectif chiffré, ce partenariat vise à augmenter la part des produits « origine France » dans les approvisionnements des restaurants, alors qu'actuellement -- si l'on prend l'exemple de la viande -- plus de la moitié du boeuf et de la volaille consommés en RHD (restauration hors domicile) est importée. Plus tôt dans la journée, la FNSEA organisait une conférence de presse sur les approvisionnements de la restauration collective. Le syndicat appelle à « mettre les moyens » pour augmenter la part des produits français et atteindre les objectifs d'Égalim 1 (50 % de produits de qualité ou durables, dont 20 % de bio). « Le prix d'un repas est le même depuis trop longtemps, ce n'est pas tenable quand on voit les augmentations des charges des producteurs », expose Arnold Puech d'Alissac, membre du bureau de la FNSEA. Il cite en exemple certains producteurs qui « arrêtent de répondre aux appels d'offres des collectivités, car les prix sont trop bas ». La FNSEA estime la hausse nécessaire à 50 centimes par repas, et que cette augmentation doit être prise en charge par « les collectivités et les parents ».

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière