Aller au contenu principal

Fin Gras du Mézenc
La Fête du Fin Gras du Mézenc, le rendez-vous des gens d'en haut

La Fête du Fin Gras du Mézenc s'est déroulée au Lac d'Issarlès, dimanche 4 juin avec encore une fois, une forte participation d'un public toujours enthousiaste.

La jeune génération d'éleveurs de Fin Gras défile avec fierté.
© HLP

Autour du Fin Gras du Mézenc, c'est tout un territoire qui se mobilise et qui aime à se retrouver dans une ambiance conviviale et festive. Et ce n'est pas quelques orages qui pourraient perturber la détermination des gens d'en haut. Ce dimanche 4 juin, au Lac d'Issarlès en Ardèche, c'est en famille qu'on est venu à la Fête du Fin Gras du Mézenc, et on est venu nombreux, très nombreux, une fois encore, pour admirer ces bêtes que l'on voit d'ordinaire pâturer dans les prairies fleuries de cette montagne altiligérienne et ardéchoise.  

Depuis 1997 la Fête du Fin Gras clôture la saison de commercialisation de la viande de Boeuf AOP Fin Gras du Mézenc et célèbre un terroir et le massif Mézenc-Gerbier, et ce rendez-vous est devenu au fil des ans un incontournable pour le monde agricole et rural de ce secteur. C'est l'occasion de se rencontrer et de partager un moment convivial autour de ce fleuron. Et le public ne s'y trompe pas. D'années en années, on retrouve des familles qui viennent et reviennent le premier week-end de juin spécialement pour cette fête.

Belle ambiance

Le public est venu aussi pour profiter des produits fermiers de ce terroir qui propose un très large panel. De part et d'autre de la rue principale qui traverse le village, les étals des producteurs et des artisans permettaient à chacun de faire son marché avec des produits issus des fermes ou des ateliers de gens de la région. Ainsi, charcuteries, fromages, confitures, fruits, miels, plantes rivalisaient avec le Fin Gras proposé à la dégustation et à la vente par l'association, les restaurateurs et les bouchers locaux. Du côté des artisans, des bijoux, de la vannerie, des objets en bois… Bref, un large panel des richesses du plateau. Il y avait également un stand, plus inhabituel, destiné aux amateurs de livres, sur lequel s'alignait nombre d'ouvrages d'auteurs altiligériens et ardéchois, ou relatant des faits et tranches de vie avec pour cadre la campagne cévenole, vellave, vivaraise… Comme chaque année, les enfants avaient leurs espaces avec la célèbre piscine à foin, les jeux en bois, l'atelier maquillage ou encore le Carrousel à pédales "Zoo Deglingo"… des animations qui ont fait la joie des petits et de leurs parents.

Qui dit fête, dit musique. Et en arrivant au village, après avoir longé le lac depuis le parking du camping, on était de suite dans l'ambiance grâce aux nombreux groupes qui ponctuaient cette fête. La Banda Vorey'V avec ses cuivres et ses percussions mettait « grave » l'ambiance lors du défilé ou sur scène. Les 3 personnages burlesques du groupe Zikopat, tout de rouge vêtus, embarquaient le public pour déambuler dans les rues.

Comme son nom l'indique, le Lac d'Issarlès est doté d'un lac, le point d'orgue qui fait de cette commune un lieu très touristique en été. Même si les orages ont perturbé un peu les festivités et découragé d'éventuels baigneurs, le public n'a pas manqué de s'approcher de ses berges pour admirer depuis la plage ce magnifique plan d'eau et son écrin de verdure.

De nombreux jeunes

Mais c'est le défilé qui déambule à travers le village à 2 reprises, le matin et en milieu d'après-midi, qui reste, sans conteste, le temps fort de la journée. Les animaux, une vingtaine, lavés, bichonnés, décorés, étaient très bien accompagnés par les éleveurs et éleveuses, leurs conjoints et conjointes, leurs enfants, les cousins et cousines, les grands-parents… Bref le Fin Gras du Mézenc, c'est une histoire de famille qui se conjugue au fil des générations, à l'instar du président de l'association Fin Gras, Bernard Bonnefoy entouré de son épouse et associée, et de ses enfants. Et la présence de tous ces jeunes adultes, parés de leur chemise noire et de l'incontournable foulard rouge, qui paradaient avec fierté dans ce défilé, est de bon augure pour l'avenir de cette appellation dont la renommée dépasse largement les frontières de sa zone du Mézenc.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière