Aller au contenu principal

La fête de l’Aubrac renoue avec son public

Samedi 4 septembre, à Nasbinals, la 3e édition de la fête de l’Aubrac a retrouvé son public et ses animations, après une année en demi-teinte due à la crise sanitaire.

Samedi 4 septembre, à Nasbinals, la 3e édition de la fête de l’Aubrac a retrouvé son public et ses animations, après une année en demi-teinte due à la crise sanitaire.
Samedi 4 septembre, à Nasbinals, la 3e édition de la fête de l’Aubrac a retrouvé son public et ses animations, après une année en demi-teinte due à la crise sanitaire.
© Marion Ghibaudo

« 25 éleveurs, 220 animaux présentés, c’est une belle fête », a relevé Xavier Poudevigne, président de l’Epal (association organisatrice de l’événement), tout sourire. Si l’organisation a été compliquée par les règles sanitaires à mettre en place, « tout le monde a joué le jeu, bénévoles compris, et nous les remercions tous », a tenu à préciser le président de l’Epal. « Beaucoup de jeunes ont participé à la journée, ce qui montre le dynamisme de notre agriculture », a commenté Xavier Poudevigne.
Un dynamisme souligné par le député Pierre Morel-à-l’Huissier : « le socle du département lozérien, c’est l’agriculture. Et voir ces animations qui démontrent toute la diversité de ce métier fait très plaisir ». Une pluralité que le député compte bien continuer de défendre à l’assemblée nationale, dans les dossiers qui touchent à l’agriculture : « nous ne céderons pas sur la loi Égalim 2, la grande distribution doit être bousculée », a-t-il assuré par ailleurs.
Pour Alain Astruc, président de la communauté de communes des Hautes terres de l’Aubrac, cette réunion « autour du monde des éleveurs est une preuve de la vitalité du monde agricole, de ces nouvelles générations et de l’émergence de nouveaux projets ». Pour Bernard Bastide, maire de Nasbinals, cette fête est l’occasion de « mettre en avant la passion des éleveurs lozériens, et de démontrer que l’agriculture est essentielle au département, qu’il est important de maintenir ces fermes vivantes ».

Le concours régional charolais à l’honneur

La fête de l’Aubrac a été l’hôte, pour 2021, du concours charolais sud massif central, regroupant cinq départements (Haute-Loire, Cantal, Lozère, Aveyron, Allier) : « Nous sommes très fiers d’avoir pu tenir ce concours à Nasbinals cette année, a indiqué Francis Pons, président du syndicat charolais aveyronnais. Les liens entre Aubrac et charolais existent depuis longtemps, cette journée en est une preuve ».
Une section « bien-être animal » a été ajoutée cette année aux concours dans tout l’Hexagone, qui concerne les veaux d’automne de 10 mois à 1 an. « Cela permet de mettre en avant les facilités de vêlage, et les animaux présentés sont triés par le Herd-Book avant la présentation », a détaillé Francis Pons. Quant à la vente de bêtes grasses l’après-midi, organisée par Simon Genetic, elle s’est déroulée à la fois sur place et via une plateforme internet. Une organisation particulière, mise en place durant l’année 2020, et qui semble devoir s’implanter durablement dans le paysage des concours.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière