Aller au contenu principal

La fête de la montagne en Aubrac attire une foule nombreuse

Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac.

Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac.
Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac.
© Marion Ghibaudo

Cette fête de la montagne a accueilli près de « 3 000 à 3 500 personnes » selon les organisateurs, tout au long de la journée et sous un soleil voilé. Une trentaine d'activités étaient proposées : VTT, escalade, tir à l'arc, etc. Toutes étaient entièrement gratuites. De plus, un marché de producteurs locaux où les gourmands pouvaient composer leurs menus était installé sur le site.
Organisée depuis 2017 par l'association des Amis du PNR de l'Aubrac en partenariat avec le parc naturel régional de l'Aubrac, cette manifestation est précédée d'une journée réservée exclusivement aux scolaires.
Cette année, onze écoles de l'Aubrac ont participé à cette journée le jeudi 24 juin : près de 200 enfants ont pu s'initier aux activités de pleine nature comme le VTT, le trail, la course d'orientation, etc. ; ou encore, se concentrer sur des ateliers de découverte sur le thème du tri des déchets, ou à propos des insectes et pollinisateurs de l'Aubrac.
« Nous tirons un bilan très positif de cette journée, avec un fort taux de fréquentation et les gens étaient intéressés par les activités », a détaillé Mylène Gras, chargée de mission tourisme et activités de pleine nature pour le PNR Aubrac. « Et le marché de producteurs est un vrai plus apporté à la journée », s'est félicitée cette dernière. « En plus des activités, nous avons choisi de présenter des producteurs qui travaillent à proximité du site, mais nous ne voulions pas qu'ils se sentent en concurrence les uns avec les autres », a décrit la chargée de mission. Entre bières de la brasserie de Trébatut, charcuteries du Gaec Balez ou petits plats mitonnés par le Gaec Rodier-Sartre ou par les producteurs de pépites de l'Aubrac, le choix était varié... Et gourmand.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière