Aller au contenu principal

Ferme en ville
La ferme s’installe en ville

Pendant 2 jours, la ferme s’est installée en ville et plus particulièrement sur l’hippodrome de Texonnieras à Couzeix pour le plaisir des citadins et surtout des enfants.

Démonstration de tonte…
Démonstration de tonte…
© D.R.

Al’initiative de la FRSEA Limousin, du Centre régional des Jeunes Agriculteurs, de la Chambre régionale d’Agriculture du Limousin et de l’AREFA, Couzeix petite bourgade de la banlieue de Limoges accueillait pour sa première représentation, les 19 et 20 septembre derniers, l’opération « Ferme en Ville ». L’occasion pour les citadins qui sont également des consommateurs de venir à la rencontre du monde agricole et de découvrir les différentes facettes de l’agriculture. C’est dans un contexte particulièrement difficile pour les éleveurs sur fond de crise de la FCO que cette opération s’est déroulée sur l’hippodrome de Limoges Texonnieras.

Certes, si l’occasion de communiquer était la raison majeure de cette manifestation, le moment n’était pas le plus propice pour positiver. Zone réglementée oblige, trop peu d’animaux étaient présents sur les lieux pour satisfaire la curiosité des enfants et des parents. A l’inverse de nombreuses organisations avaient décidé de participer à cette action pour mettre en valeur les différents aspects du métier. Diverses manifestations agrémentaient cette « Ferme en Ville » avec des démonstrations de chiens de troupeaux, de tonte de moutons, de volailles, de couveuses de poussins, présentation de porc de race « cul noir » et bien évidemment de quelques bovins de races laitières et limousines, ainsi que des ânes et des chevaux qui proposaient quelques tours de calèche, de quoi ravir petits et grands. Le public scolaire n’était pas oublié pour autant.

Une trentaine de classes avaient répondu présente à l’invitation des organisateurs pour aborder l’agriculture sous un angle pédagogique. Mais au-delà de la présentation des animaux de la ferme, les visiteurs ont pu aussi apprécier les saveurs du terroir limousin, avec un marché fermier et de nombreux stands qui proposaient de multiples dégustations. Bien manger et savoir manger des produits de qualité était sans aucun doute l’un des principaux messages que souhaitaient faire passer les organisateurs. Ainsi le CIDIL (Interprofession laitière), le CIV (Centre d’Information des Viandes), autour de thèmes choisis, proposaient des jeux et de nombreux lots pour sensibiliser les consommateurs sur les bienfaits des produits laitiers et carnés. Une nutritionniste et un chef cuisinier ne manquaient pas de donner des conseils éclairés après la visite du marché de producteurs.

Les stands des chambres d’agriculture avec leurs réseaux « Bienvenue à la ferme » et des organisations professionnelles et syndicales, déclinaient pour leur part leurs rôles et leurs missions auprès des agriculteurs. Un public enthousiaste pour cette « première » qui suscite d’ores et déjà un intérêt encourageant à renouveler cette opération. Reste que les villes candidates pour la prochaine édition auront à se manifester pour démontrer à leur tour les spécificités de leur région agricole. En marge de cette « Ferme en Ville » un colloque sur la « mondialisation et les défis alimentaires » donnait un ton plus professionnel à ces rencontres avec les citadins.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière