Aller au contenu principal

La fédération des chasseurs 48 fait sa rentrée des chasses

Alors que la saison de chasse débute ce dimanche, la Fédération départementale des chasseurs de la Lozère a fait le point sur les grands enjeux de la rentrée, marquée par la poursuite de l'augmentation de la population de cervidés et de nouvelles réglementations sur les armes.

Alors que la saison de chasse débute ce dimanche, la Fédération départementale des chasseurs de la Lozère a fait le point sur les grands enjeux de la rentrée, marquée par la poursuite de l'augmentation de la population de cervidés et de nouvelles réglementations sur les armes.
Alors que la saison de chasse débute ce dimanche, la Fédération départementale des chasseurs de la Lozère a fait le point sur les grands enjeux de la rentrée, marquée par la poursuite de l'augmentation de la population de cervidés et de nouvelles réglementations sur les armes.
© GS

Onze septembre : rentrée des chasses. Avancée depuis plusieurs années du fait des dégâts de gibier, l'ouverture de la saison de chasse aura cette année de nouveau lieu le deuxième dimanche de septembre. Un retour à « une date pleine de symbole, qu'ont connu beaucoup de chasseurs pendant des décennies » note André Thérond, réélu ce printemps président de la fédération de chasse de Lozère. « La forêt n'appartient pas qu'aux chasseurs - et inversement - les uns et les autres doivent pouvoir profiter de ces espaces ». Le décalage de la date permet ainsi d'attendre « le départ des touristes » et de se retrouver « entre autochtones » a-t-il précisé en conférence de presse jeudi 1er septembre.

La sécurité : « une priorité renouvelée »
En matière de sécurité justement, si on ne déplore aucun accident mortel sur la saison 2021-22, l'année écoulée a été marquée par deux évènements « relativement graves » selon André Thérond - la perte d'un oeil pour une jeune chasseuse et une blessure à la jambe d'un chasseur par ricochet d'une balle. « Il faut sans cesse remettre la question sur le tapis et renouveler les consignes de bonnes pratiques ». La fédération renouvelle à ce titre ses formations sécurité obligatoires lancées depuis 2020, que l'ensemble des pratiquants sont tenus de suivre tous les dix ans. Accessible en ligne via quatre modules, la formation sera également dispensée douze fois en salle sur l'ensemble du département de mi-octobre à fin janvier. S'y ajoutent les formations classiques de réglage de carabine et toutes les formations continues. Ces sessions seront accessibles aux 5 600 chasseurs recensés dans le département, dont 95 % de Lozériens. Pour favoriser la régulation de certaines espèces, la FDC 48 a noué un partenariat avec Cocagne.fr, un réseau social national qui permet de mettre en relation des territoires de chasses locaux avec des pratiquants venus d'autres départements.

Enregistrement obligatoire des armes

C'est une obligation légale et nationale : d'ici fin juin 2023, tout chasseur devra ouvrir un compte et enregistrer ses armes via le Système d'information des armes, ou SIA. Une opération qui a démarré « très lentement » cet été selon Joseph Matera, du fait d'indisponibilité de la plateforme à son lancement. Désormais fonctionnel, reste une difficulté : les armes enregistrées jusqu'ici dans l'ancien fichier Agrippa ne sont pas encore toutes remontées dans le nouveau système. « La Préfecture invite donc les personnes inscrites qui ne retrouveraient pas leurs armes en ligne à être patientes entre quelques semaines et quelques mois » rapporte Joseph Matera, « mais manifestez-vous avant la date butoir si cela dure ». Pour accompagner les chasseurs, la FDC 48 propose des permanences sur rendez-vous dans ses locaux (inscription, enregistrement, voire création d'une adresse e-mail, indispensable pour utiliser le système). https://sia.detenteurs.interieur.gouv.fr.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière