Aller au contenu principal

La FDSEA rencontre la nouvelle DDT

La FDSEA de la Creuse a rencontré la nouvelle directrice de la DDT afin de passer en revue toutes les problématiques auxquelles les agriculteurs creusois font face.
 

Hélène Burgaud-Tocchet, Christian Arvis et Séverine Bry.
Mme Burgaud-Tocchet, directrice départementale des territoires de la Creuse, avec Christian Arvis et Séverine Bry, président et secrétaire générale de la FDSEA de la Creuse.
© HC

À l’heure où le monde agricole est en effervescence, et pour mieux appréhender les problématiques creusoises, la FDSEA de la Creuse a organisé une rencontre avec la nouvelle directrice départementale des territoires, Hélène Burgaud-Tocchet.
Avant d'aborder les sujets bouillants, le tour des locaux a permis de présenter à Madame Burgaud-Tocchet les différentes organisations agricoles présentes : Service de Remplacement Creuse, AgriEmploi 23, Group'Achat 23, La Creuse Agricole et Rurale, JuriAgriConseil (JAC).
 

Une piqûre de rappel des revendications 
 

Cette rencontre était une occasion pour aborder les nombreux sujets et expliquer à la représentante de l’administration agricole les inquiétudes des éleveurs creusois. 
Parmi les sujets évoqués figuraient bien évidemment toutes les revendications actuelles : revenu, GNR, OFB, charges, contrôles, prédation, eau, Egalim, PAC, étiquetage, compétitivité, simplification, avant d'aborder l’agrivoltaïsme, la gestion forestière, la méthanisation, pour terminer sur la problématique du désert vétérinaire.
Une demande a été réitéré à la directrice sur le désarmement nécessaires des agents de l'OFB : « nous ne sommes pas des bandits, nous n'avons pas besoin de recevoir des agents armés pour nous contrôler » s'indigne Christian Arvis.
Cette visite a permis à la représentante de l'État de toucher du doigt l'ensemble des problématiques auxquelles les agriculteurs creusois font face en ce moment-même et d'affirmer son objectif : « avoir une relation permanente avec le monde agricole, être aux côtés des agriculteurs, rester à l'écoute, faire avancer les dossiers et faire remonter les problématiques ».
 

Simplification administrative


Tous s’accordent à dire que le système reste un véritable parcours du combattant, d’où l’impérative nécessité de simplifier l'ensemble des procédures administratives.
Le travail entre le syndicat et l'État a d'ailleurs déjà commencé et tous les points ont été abordés lors d'une réunion de travail en préfecture avec la liste de simplifications. « Donner un sens plus humain et moins technocratique » reste l’une des priorités de la FDSEA de la Creuse.
Pour conclure, le président de la FDSEA, Christian Arvis, a rappelé que la première simplification serait « de verser les acomptes des aides en totalité, même en cas de contrôle. Si problèmes il y a, alors il faut les régler sur les soldes ! Les agriculteurs ont des échéances et ne peuvent pas être doublement pénalisés » et a demandé que « l'État prenne en charge les frais des agriculteurs qui ont dû, pour combler les retards de paiements de leurs aides, contracter des prêts à court terme. »

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière