Aller au contenu principal

La DMLA : une conférence passionnante à Fursac

© MSA du Limousin

Une réunion d’information sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) était organisée mardi 11 avril à Fursac à l’initiative de l’UNRPA de Fursac et des élus MSA du territoire de Grand-Bourg/La Souterraine.
Particulièrement instructive, elle était animée par le docteur Slaouti, ancien chef du service ophtalmologique à l’hôpital de Guéret et ancien enseignant à l’école d’infirmière ; il a tout d’abord fait un rappel sur le fonctionnement de l’œil et sur la personne malvoyante dont la déficience visuelle entraîne une incapacité dans l’exécution d’une ou plusieurs de ses activités : lecture, activités de la vie quotidienne, appréhension de l’espace, etc…
La dégénérescence maculaire liée à l’âge est la première cause de malvoyance après 50 ans. Elle affecte le centre de la rétine, la macula. Alors que la vision périphérique reste utilisable, ce qui se trouve en face a tendance à disparaître. Cette maladie dégénérative de la rétine évolue de manière chronique. Il existe deux formes de DMLA : la forme sèche qui voit apparaître une atrophie du centre de la vision et la forme humide ou exsudative qui se caractérise par une baisse rapide et importante de l’acuité visuelle. Seul un dépistage régulier permet de prévenir et de limiter l’évolution de cette maladie silencieuse.
Parmi les causes, l’âge est un facteur de risque essentiel, contre lequel on ne peut évidemment pas agir ; mais il y a également l’exposition à la lumière, l’hypertension artérielle, le cholestérol, le diabète qui endommage les petits vaisseaux sanguins. Un bon équilibre diabétique est d’ailleurs indispensable pour prévenir cette affection.
Si une personne ressent une baisse brutale de sa vision, si elle a l’impression de voir des lignes déformées, elle doit contacter rapidement un ophtalmologiste.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière