Aller au contenu principal

A la découverte d´un siècle et demi d´agriculture

A Charmensac de Loubaresse, Nicole et André Amarger proposent un retour dans le temps avec une exposition permanente de vieux matériels agricoles. Un pan de l´histoire de la Margeride, de 1850 à nos jours.

Ouverte au public depuis un mois, l´exposition "Les Sillons de Margeride" a déjà reçu la visite de 200 personnes. Samedi dernier, Nicole et André Amarger inauguraient le dernier élément de leur ferme découverte, à savoir l´histoire de l´agriculture de Margeride et sa mécanisation de 1850 à nos jours. Le visiteur découvre d´abord l´atelier du forgeron et le travail du bois, deux activités autrefois étroitement liées à l´agriculture. Honneur est fait également au cochon, animal ô! combien, important dans les fermes. Ensuite, s´ouvre devant lui le sillon du temps : le travail de la terre avec l´araire, la faux, le fléau, les premières moissonneuses à traction animale, un manège à cheval de marque Bodin de 1850, les premières batteuses…"Symboliquement, nous avons souhaité marquer la séparation des années 1950, c´est-à-dire l´explosion de la mécanisation dans les campagnes", fait remarquer André Amarger.

10 ans pour collecter des milliers d´objets

La visite continue alors sur la présentation des premières moissonneuses autotractées et tracteurs comme ce Massey-Harris "Pony" 816 de 1956, le premier qui équipa la ferme des parents d´André Amarger. Collectionneur passionné, ce dernier a amassé durant près de dix ans outils et vieilles machines qu´il a remis en parfait état de marche, avec parfois l´aide complice de son frère Bernard. Certes, la mécanique l´intéresse, mais la connaissance du monde rural constitue pour André Amarger "une forte motivation". S´il a racheté une partie de la collection du club des vieux métiers du lycée agricole de Saint-Flour, la majeure partie des objets rassemblés provient de Margeride, de la ferme de Charmensac ou dénichée jusqu´en Lozère. De nombreuses photos et textes rendent compte de l´ambiance quotidienne de la Margeride, que ce soit dans le travail, au champ ou dans les loisirs. L´Ecomusée Haute-Auvergne Margeride fournit une présentation de la fabrication du pain. Après ce retour dans le temps, le visiteur est invité sur l´exploitation à compléter ses connaissances sur les réalités actuelles de l´agriculture margeridienne.

Intégré à la ferme

André Amarger est installé depuis 27 ans, rejoint par son épouse, enseignante. Les 35 laitières donnent 208 000 litres de lait par an. Dix hectares de céréales permettent de compléter le foin séché en grange. 35 000 litres sont transformés sur place en fromage de pays, en tomme et en bleu. Le reste est collecté par la coopérative de la Haute-Truyère. "Avec la vente directe, nous recevons nos clients et les touristes dans le cadre du réseau Bienvenue à la Ferme", précise Nicole Amarger. L´exposition a le double avantage de mettre en valeur une collection riche par sa diversité et d´apporter un plus dans cette volonté d´accueil de la part du couple d´agriculteurs. Ce projet conduit sur deux ans a nécessité la construction d´un bâtiment spécifique, entièrement aménagé par leurs soins. Sur un investissement de 100 000 euros, Nicole et André Amarger ont obtenu près de 50 % d´aides de l´Europe, de la Région Auvergne et du département du Cantal. Ils s´inscrivent aujourd´hui dans les animations de la Margeride : Garabit, l´Ecomusée, la ferme de découverte du Saladou à Saint-Just, le musée de la Résistance du Mont-Mouchet, le parc animalier de Trailus.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière