Aller au contenu principal

La charolaise veut garder son leadership

Dans un contexte de décapitalisation, les temps sont incertains pour les races à viande. La charolaise parie sur les outils modernes pour simplifier l'accès à la génétique et maintenir une base de sélection conséquente.

Dans un contexte de décapitalisation, les temps sont incertains pour les races à viande. La charolaise parie sur les outils modernes pour simplifier l'accès à la génétique et maintenir une base de sélection conséquente.
Dans un contexte de décapitalisation, les temps sont incertains pour les races à viande. La charolaise parie sur les outils modernes pour simplifier l'accès à la génétique et maintenir une base de sélection conséquente.
© Marc Labille

L'organisme de sélection (OS) Charolais France s'est joint à l'association Institut Charolais pour faire assemblée générale commune à Charolles (Saône-et-Loire). Les deux structures sont revenues sur le bilan du dernier exercice devant des acteurs et opérateurs de la race. Structure collective présidant aux destinées de la race, l'OS Charolais France a passé en revue ses activités dont l'essentiel est lié au programme de sélection racial. Ainsi l'OS détient aujourd'hui « la pleine responsabilité de toutes les missions relatives à l'évaluation génétique de la tenue du livre (déléguée au HBC) jusqu'à l'indexation, et cela, en incluant les collectes de données du contrôle de performances et de la certification de parenté bovine, deux missions de la sélection génétique qu'elle délègue aux chambres d'agriculture et à Eliance (Bovins croissance) », présentait le directeur Guy Cassagne. Conformément à la réforme du règlement zootechnique européen, « Charolais France prend en charge le suivi de ces missions auprès de ses délégataires ». Ce qui passe par la mise en place de « référentiels d'exigence », la vérification du statut de chaque délégataire, la clarification des règles de procédure, l'amélioration de la fiabilité des dispositifs, etc. Opérations qui ont beaucoup mobilisé l'OS en 2022, expliquait le directeur.

Moins d'élevages...
Dans un contexte de décapitalisation bovine, la base de sélection n'échappe pas à l'érosion avec une baisse de 5 % du nombre d'élevages engagés dans le programme de sélection et une perte sur le nombre d'animaux contrôlés.
En chiffres, l'OS recense 4 480 participants à la certification de parenté bovine. Le nombre d'adhérents au Herd-Book Charolais baisse à 1 542. En dépit d'un contexte peu porteur, la campagne a été « favorable » en termes d'inscriptions (stable dans les mâles et en hausse pour les femelles), présentait Guy Cassagne. La tenue du livre généalogique et les qualifications connaissent, elles aussi, une dynamique positive.
Dans le domaine du contrôle de performances, une forte baisse du nombre d'élevages est observée sur l'ensemble des races à l'échelle nationale tandis que le nombre d'animaux contrôlés par élevage se stabilise. En race charolaise, le nombre d'élevages s'érode un peu en 2022 à 3 165. Tandis que le service classique (VA4) de contrôle de performances continue de perdre du terrain, la pesée éleveur progresse. La baisse assez marquée du service de base (VA0) interpelle également, indique Guy Cassagne qui conclut « qu'au final, 153 000 animaux charolais ont été indexés une première fois en 2022 par Geneval, l'outil collectif qui effectue le calcul d'index génétique pour l'OS et les autres acteurs raciaux ».
Partie intégrante du programme de sélection, les stations charolaises ont qualifié 364 taureaux pour un recrutement de départ de 485 mâles. Le taux de vente global des sept stations charolaises était de 91 % en 2022 pour un prix moyen de 4 013 EUR en hausse de 10 % par rapport à 2021.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière