Aller au contenu principal

Journées laitières : un show de trois jours à Aumont-Aubrac

Du 21 au 23 avril, sous la halle d'Aumont-Aubrac, auront lieu les Journées laitières. Une belle édition, qui devrait réunir autant d'éleveurs que de visiteurs, et permettra de montrer le dynamisme du secteur laitier dans le département.

Du 21 au 23 avril, sous la halle d'Aumont-Aubrac, auront lieu les Journées laitières. Une belle édition, qui devrait réunir autant d'éleveurs que de visiteurs, et permettra de montrer le dynamisme du secteur laitier dans le département.
Du 21 au 23 avril, sous la halle d'Aumont-Aubrac, auront lieu les Journées laitières. Une belle édition, qui devrait réunir autant d'éleveurs que de visiteurs, et permettra de montrer le dynamisme du secteur laitier dans le département.
© Nancy Sagnet/Archives

Cinq races seront réunies sous la halle : Montbéliardes, brunes, Simmental, Prim'Holstein et Abondance, pour que les éleveurs puissent s'affronter sur le ring avec leurs bêtes. En 2019, date de ce dernier concours interdépartemental, plus de 200 animaux s'étaient retrouvés sous la grande halle, amenés par 82 éleveurs. En plus des éleveurs lozériens qui sont en compétition chaque année lors des miss laitières, tous les quatre ans, les Journées laitières sont ouvertes aux éleveurs du Cantal et de la région Occitanie. Ainsi, les différents concours sont d'envergure départementale, interdépartementale et régionale. Pour cette nouvelle édition, 93 élevages sont déjà inscrits aux concours de race. Les organisateurs, chambre d'agriculture en tête, appuyés par le Comel (comité d'organisation des manifestations d'élevage) et les présidents de syndicat de race espèrent faire aussi bien, si ce n'est mieux, pour cette édition 2023. « C'est un bel événement, qui permet de promouvoir l'élevage lozérien, et surtout l'élevage laitier », note Michaël Meyrueix, le président du Comel. « Ce sont des moments conviviaux, et professionnels avec les concours, mais qui permettent aussi aux éleveurs lozériens de situer leurs animaux par rapport aux autres élevages, hors département. Et de montrer la dynamique laitière départementale ». Selon le président, ce concours est l'occasion de se rendre compte que les éleveurs lozériens « ne sont pas si mal classés que ça, notamment au niveau génétique et dans la qualité des animaux », malgré les difficultés posées par une production en montagne, comparée « aux élevages de Bretagne, par exemple ».
En attendant le jour J, les concurrents préparent leurs bêtes. Des concurrents jeunes, ou qui se lancent pour la première fois. « Cela permet de leur mettre le pied à l'étrier », note le président du Comel, qui se satisfait de voir les jeunes agriculteurs aussi présents. Ainsi que les futures générations, puisque les élèves des lycées agricoles du département seront sur place lors de l'événement pour donner un coup de main aux éleveurs et à l'organisation.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière