Aller au contenu principal

Journée coûts de production à Marvejols

 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé.

 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé.
 Jeudi 26 novembre, au lycée Terre-nouvelle de Marvejols, la chambre d’agriculture avait organisé une journée technique sur le thème « coût de production ovin lait », basée sur les données 2019. Nouveauté cette année, le changement climatique a été abordé.
© Marion Ghibaudo

Guylain Nurit, Emma Brunel et Nathalie Rivemale, tous trois techniciens à la chambre d’agriculture ont effectué les suivis sur le terrain pour récolter les données et les analyser, avant de les résumer aux agriculteurs des 15 exploitations concernés par l’étude.
Sur les 15 exploitations, six sont en agriculture biologique, neuf en conventionnel : parmi eux, quatre sont en Margeride, cinq en zone AOP Roquefort. Sur le total, huit exploitations sont mixtes, avec des UGB ovins lait majoritaires.
La matinée, consacrée au rendu et explications des données auprès des exploitants, a aussi permis de visualiser l’évolution des coûts de production sur un temps plus long : de 2014 à 2019.

Des tendances à la hausse
« Pour calculer un coût de production au plus près, ont rappelé Nathalie Rivemale et Guylain Nurit, chargés du rendu aux éleveurs lors de la journée, qui s’exprime en euros pour mille litres de lait, la totalité des charges sont prises en compte, qu’elles soient courantes ou supplétives ». En 2019, ont conclu les deux techniciens de la chambre, « la rémunération permise moyenne est de 1,5 Smic brut par UMO exploitant, et varie de 0,2 à 0,3 ». Quel que soit le groupe, les premiers postes de charges sont la main-d’œuvre, la mécanisation et l’alimentation.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière