Aller au contenu principal

Gélioc
Jacques Pradeilles, un éleveur de Limousines qui sait anticiper

Jacques Pradeilles, éleveur de vaches Limousines à Saint-Étienne-du-Valdonnez, achète régulièrement ses taureaux à la station Gélioc, située à Naucelle, en Aveyron. En vue de la prochaine vente aux enchères du 1er mars, il explique sa stratégie d’élevage.

Jacques Pradeilles
Jacques Pradeilles
© Emilie Wood

Au village Les Laubies, commune de Saint-Étienne-du-Valdonnez en Lozère, Jacques Pradeilles élève en individuel sur 160 hectares entre 50 et 55 vaches, à environ 1 200 m d’altitude. Il compte cette année onze génisses de un an, onze génisses de deux ans ainsi que quatre taureaux qu’il partage avec un voisin. Installé depuis 1993, il élevait auparavant seulement 50 % de Limousines, et 50 % de croisées. Mais en 1999, un problème sanitaire survient et il doit procéder à l’abattage complet de son cheptel. Il décide donc de procéder à l’achat d’un nouveau cheptel avec l’aide de Bernard Guibbaud, technicien-commercial au Gie Liredoc. En 2001, après lui avoir acheté 45 vaches et leurs veaux, tous en race pure, Jacques Pradeilles a commencé un nouveau chapitre de son histoire d’éleveur.

« Depuis 2001, je travaille en sélection. J’adhère au contrôle de performances servi par Bovin croissance ainsi qu’au Herdbook de la race et j’ai pu constater qu’en dix ans, les performances de mon cheptel n’ont fait que progresser. Mes veaux ont gagné 60 kilos par rapport à dix ans en arrière. »

Jacques Pradeilles, depuis 2001, a acheté neuf taureaux via la station Gélioc avec laquelle il a pu établir un lien de confiance. Il renouvelle ses taureaux après trois campagnes, afin d’éviter la consanguinité entre le père et ses filles. Parce qu’il prend soin d’acheter des taureaux bien indexés, il n’a jamais eu de soucis pour les revendre, en général via le service commercial du Gie Liredoc.

Suite à lire dans le Réveil Lozère N°1247, page 7.

Les plus lus

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière