Aller au contenu principal

Installation-transmission : « Anticiper » pour être prêt

À l'invitation de la chambre d'agriculture, plusieurs journées d'information sur la transmission agricole ont été organisées durant le mois de décembre sur la Lozère. L'occasion de rappeler que « la préparation d'une transmission réussie, c'est l'anticipation ».

À l'invitation de la chambre d'agriculture, plusieurs journées d'information sur la transmission agricole ont été organisées durant le mois de décembre sur la Lozère. L'occasion de rappeler que « la préparation d'une transmission réussie, c'est l'anticipation ».
À l'invitation de la chambre d'agriculture, plusieurs journées d'information sur la transmission agricole ont été organisées durant le mois de décembre sur la Lozère. L'occasion de rappeler que « la préparation d'une transmission réussie, c'est l'anticipation ».
© Marion Ghibaudo

« Assurer une transmission, ce n'est pas boucler un simple dossier d'installation. Le chemin peut être très long avant de trouver la bonne personne. Il faut commencer à s'en préoccuper au moins cinq ans avant de partir en retraite », a souligné Lucie Bertrand, conseillère transmission à la chambre d'agriculture. La rencontre s'inscrit dans le cadre de la septième « Quinzaine de la transmission », un événement impulsé par le réseau national des chambres d'agriculture qui se déroule du 19 novembre au 3 décembre.
Tous les chefs d'exploitation en activité de plus de 57 ans étaient invités à y participer. Ce moment d'échange autour des enjeux de la transmission et de présentation des dispositifs d'accompagnement tente de répondre à l'épineuse problématique du renouvellement des agriculteurs. En Lozère, un tiers des chefs d'exploitations ont plus de 55 ans et ils sont loin de tous pouvoir compter sur un repreneur. Un chiffre à l'image de la situation nationale où, d'ici 2026, 30 % des chefs d'exploitation atteindront l'âge de la retraite. À en croire Lucie Bertrand, la transmission ne suit pas toujours le « calendrier idéal ». « Souvent j'ai des agriculteurs qui viennent me voir six mois avant leur départ à la retraite. Alors là, je leur dis que ce n'est pas possible ». Conseillère d'entreprise et conseillère spécialisée en transmission, elle a invité les futurs retraités à contacter la chambre le plus tôt possible pour faire un « audit transmission ». Cette prestation gratuite vise à cerner ce que l'exploitant souhaite transmettre (cheptel, foncier, matériel, stocks etc.) et à établir le « profil » du repreneur souhaité.
En Occitanie, selon les chiffres fournis par la chambre d'agriculture d'Occitanie, « 2 354 agriculteurs se sont installés en 2019, soit une augmentation de 3 % par rapport à 2018. Ce sont les installations de 40 ans et moins qui progressent le plus, tandis que le nombre de chefs d'exploitation installés par transfert entre époux régresse ».

En pratique

Pour plus d’informations, contactez Lucie Bertrand au Point accueil transmission à la chambre d’agriculture Lozère, au 04 66 65 62 00.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière