Aller au contenu principal

Imaginer l’agriculture régionale de 2050

Prenant exemple sur la chambre d’agriculture de Bretagne, les élus d’Auvergne-Rhône-Alpes ont lancé une grande étude prospective visant à imaginer les possibles scénarios d’évolution de l’agriculture dans la région.

Les élus de la chambre d’agriculture Aura comptent s’appuyer sur les conseils des invités bretons pour gagner en efficacité.
Les élus de la chambre d’agriculture Aura comptent s’appuyer sur les conseils des invités bretons pour gagner en efficacité.
© Leïla Piazza

« Je ne suis pas sûr que l’agriculteur qui se lance dans le métier aujourd’hui pourra finir sa carrière avec les mêmes stratégies ». Ce constat, dressé par Yannick Fialip, président de la chambre d’agriculture de Haute-Loire et de la commission économie, est partagé par beaucoup : l’agriculture change. Et ce sous l’effet de différents facteurs comme les attentes des consommateurs, le changement climatique, l’évolution de la taille et de l’organisation des exploitations, les stratégies bas carbone, les évolutions de la politique agricole commune, etc.

Appréhender le changement
Afin d’imaginer quel pourra être l’avenir de l’agriculture, la chambre d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes a organisé une réunion de lancement d’une grande étude prospective jeudi 29 juin. À cette occasion, étaient invités des élus et techniciens de la chambre d’agriculture de Bretagne (Loïc Guines, vice-président de la chambre d’agriculture de Bretagne, Cédric Henry, secrétaire de la chambre d’agriculture d’Ille-et-Vilaine et Maud Marguet, responsable de l’équipe économie-emploi à la chambre régionale d’agriculture de Bretagne) afin de partager leur expérience. En effet, la chambre d’agriculture de Bretagne a mené avec les chambres départementales une grande étude prospective entre 2019 et 2022. Avec un objectif : explorer les futurs possibles. Il s’agit, en s’appuyant sur une méthode globale mêlant quantitatif et qualitatif, de définir des scénarios d’évolution possibles, afin de mieux appréhender et anticiper le changement, d’identifier les risques et les opportunités et ainsi de définir des stratégies. Mais Maud Marguet a prévenu : « On ne prétend pas prédire l’avenir. Les scénarios sont comme des faisceaux. L’avenir piochera sans doute un peu dans chacun des scénarios ».

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière