Aller au contenu principal

« Il te faudra être rude et aimer le vent » : une initiation à la MFR de Javols

Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves.

Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves.
Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et V
Mercredi 9 juin, la MFR de Javols a présenté à la presse l'initiation au débardage par cheval qu'elle offre à ses élèves.
Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et V
© Marion Ghibaudo

« Pour faire ce métier, il faut être fou, aimer la liberté et la nature », lance Patrice Lasailly, exploitant forestier, aux onze élèves suspendus à ses réponses. Moue dubitative des élèves. En matière d'encouragement, cette petite phrase se pose là.
Cette discussion a lieu à l'ombre d'un arbre au feuillage fourni, sur le chantier qui occupe les élèves de première Bac pro forêt pour trois jours (sur un chantier de deux semaines), et où ils s'essayent au débardage à cheval. Patrice Lasailly et Vincent Lechevalier sont les deux exploitants forestiers qui sont venus partager leurs expériences de ce travail particulier avec les élèves. Ce sont d'ailleurs les chevaux de Vincent Lechevalier qui sont utilisés pour conduire le chantier.
« Et puis, glisse Patrice Lasailly en souriant, pour être un bon exploitant forestier, il faut être bon en math. Transporter un rondin d'un point A à un point B sans trop de casse, ça demande de calculer des vecteurs, des forces, etc. ». Manière de rappeler aux élèves de bien travailler avant leurs examens qui se profilent, même si, sous le soleil radieux, certains piqueraient bien un petit somme. Les épreuves de fin d'année semblent encore loin.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière