Aller au contenu principal

Hélène Blaud, nouvelle présidente de la section nationale des anciens

© P. Dumont

Élue en mai par voie électronique compte tenu du contexte sanitaire, la deux-sévrienne Hélène Blaud est la nouvelle présidente de la Section Nationale des Anciens Exploitants de la FNSEA. Elle revient sur sa récente élection.

Hélène Blaud, quel est votre parcours ?
Je suis originaire des Deux-Sèvres où j’étais agricultrice jusqu’en 2008 avec mon mari et nos cinq enfants. Notre exploitation comptait alors 200 parthenaises sur 90 ha. J’ai été d’abord conjointe collaboratrice puis agricultrice quand mon mari est parti à la retraite. Lorsque mon tour est venu, nous avons vendu le cheptel pour la reproduction et installé deux jeunes agriculteurs en location sur notre exploitation.

Comment a commencé votre engagement syndical ?
Je crois que c’est quelque chose qui est dans la fibre familiale puisque mon père et mon mari étaient engagés eux aussi. Personnellement, j’ai commencé à m’impliquer lors de la sécheresse de 1976. Il fallait organiser l’arrivée de la paille sur la Gâtine et on est venu me solliciter. Par la suite, je me suis engagée à la FDSEA des Deux-Sèvres. Très vite, je me suis retrouvée élue à la chambre d’agriculture et également vice-présidente de la FDSEA 79. Tout ça en travaillant sur l’exploitation et en élevant les enfants bien sûr. Au moment de la retraite, je me suis dit que j’allais lever le pied mais cela n’a pas duré longtemps… L’engagement est dans mon ADN ! J’ai intégré la section des anciens nationale. J’ai été élue au conseil d’administration, au bureau puis au poste de secrétaire générale. Au départ du président Jacques Dufrechou, je me suis dit « il faut que j’y aille ». C’était une évidence.

Quelles sont vos priorités en tant que nouvelle présidente de la SNAE ?
Notre dossier phare, c’est celui des retraites bien entendu. On vient de le remettre sur le tapis après qu’il a été éliminé du projet de réforme. Je suis ravie de voir que notre ténacité a payé. Nous n’avons rien lâché ! Il n’est pas concevable que des gens qui ont travaillé ne soient pas reconnus. Aujourd’hui, il y a un pas de fait mais il faut encore plus ; je pense notamment aux conjoints, aux veufs et veuves. Le Gouvernement revient aussi sur la dépendance, il faut travailler sur le sujet. Beaucoup de travail est fait dans les départements et j’aimerai que l’on puisse mutualiser ce travail pour que le réseau fonctionne encore mieux. N’oublions pas non plus que nous sommes partie intégrante de la FNSEA et qu’il nous faut être solidaire des actifs. J’aimerai enfin que la section ait des liens plus étroits avec la Commission Nationale des Agricultrices. Nous serons plus forts si nous sommes ensemble.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière