Aller au contenu principal

Habitations : Les détecteurs de fumée deviennent obligatoires

Des conseils pour équiper son logement en détecteurs de fumée.

C’est au propriétaire d’équiper le logement.
C’est au propriétaire d’équiper le logement.
© DR.

D'ici le 8 mars 2015 au plus tard, tous les lieux d’habitation devront être équipés d’au minimum un détecteur de fumée normalisé.


Pourquoi ?

Le détecteur doit permettre de détecter les fumées dès le début d’un incendie et d’émettre immédiatement un signal sonore suffisant pour réveiller une personne endormie.


Où l’installer ?

De préférence au plafond, dans la circulation ou le dégagement desservant les chambres. Il est interdit d’installer des détecteurs dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation.


Qui l’installe ?

Il doit être acheté et installé par le propriétaire du logement si celui-ci occupe son logement ou s’il le met en location en mars 2015. Si le logement est déjà loué, il appartient au propriétaire de fournir le matériel à son locataire.


Quel modèle ?

Le détecteur de fumée doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme NF EN 14604. Les détecteurs utilisant l’ionisation sont interdits car ils sont radioactifs.


Et l’assurance ?

L’occupant du logement doit déclarer à son assureur que le logement est équipé d’un détecteur de fumée, en lui   envoyant une attestation d’installation. Pour plus d’informations, il est possible de consulter l’arrêté du 5 février 2013 relatif au détecteur de fumée sur le site : http://www.territoires.gouv.fr/detecteurdefumee.


Détecteur de monoxyde de carbone (Daaco)

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, incolore, inodore, sans saveur et non irritant. Il n’est donc pas perceptible par l’homme. Il résulte de la combustion incomplète de matières carbonées telles que le gaz naturel, bois, charbon, fioul, pétrole. En cas de mauvaise combustion d’un appareil et d’un manque de ventilation, les fumées se diffusant dans le logement peuvent donc contenir du monoxyde de carbone. Au regard de la loi, l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone n’est pas obligatoire. Cependant, en prévention des intoxications, elle est fortement conseillée pour les logements équipés d’un appareil à combustion utilisant une énergie inflammable (chaudière, cheminée gazinière, poêle, etc.). Idéalement, le détecteur doit être installé dans chaque pièce possédant un appareil à combustion. Il doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme EN 50291.


Pour s’équiper d’un détecteur en bénéficiant d’un achat groupé proposé par le Gac, contacter le 07 82 18 38 24.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière