Aller au contenu principal

Faciliter l’emploi de salariés dans les exploitations

Agri Emploi 15 : une solution pour faire face à des besoins réguliers ou périodiques de main d’œuvre.

Le Gaec Bellevue de Moussages fait appel aux services d’un salarié agricole deux jours par semaine par l’intermédiaire du groupement.
Le Gaec Bellevue de Moussages fait appel aux services d’un salarié agricole deux jours par semaine par l’intermédiaire du groupement.
© L'Union du Cantal
Favoriser l’utilisation de salariés agricoles dans les exploitations tout en simplifiant considérablement les démarches des employeurs : tel est le principal intérêt du groupement d’employeurs agricoles départemental “Agri Emploi 15”. Il permet de répondre à des besoins de main d’oeuvre périodiques ou plus réguliers, “mais il ne s’agit pas d’intérim, le but étant bien de fixer des emplois pérennes en milieu rural”, explique Michel Combes, président de la structure.
Le groupement s’occupe de tout
Le groupement s’occupe de tout ou presque : il peut d’abord conseiller l’agriculteur pour l’aider à identifier ses besoins. Il se chargera ensuite du recrutement du salarié (qui restera salarié du groupement), s’occupera de la déclaration d’embauche, de la réalisation des bulletins de salaire, de la gestion du planning de travail... L’agriculteur utilisateur, lui, signe un contrat annuel d’engagement qui précise le nombre de journées retenues, les périodes ainsi que le profil du salarié recherché. Le temps de travail lui sera facturé par le groupement sur une base qui est actuellement de 98 euros hors-taxes par jour.
Un salarié deux jours par semaine
Le Gaec Bellevue de Moussages fait partie des utilisateurs du groupement depuis fin 2006. L’exploitation est basée sur les deux productions lait et viande en race salers avec engraissement de génisses. “Nous avions besoin d’une personne spécialisée dans le soin aux animaux qui soit autonome et en qui nous pouvions avoir confiance”, expliquent les deux associés du Gaec. “Le salarié qui nous a été proposé nous a tout de suite intéressé. Nous avions déjà embauché individuellement mais il y a beaucoup de formalités à faire et il faut s’occuper du recrutement, ce qui n’est pas chose facile et qui prend du temps”. Depuis quatre mois, ils utilisent le salarié embauché par Agri Emploi 15 deux jours par semaine, “ce qui permet de nous soulager et de pallier l’absence d’un associé qui veut se libérer du temps”. Ce salarié, c’est Arnaud qui, embauché en CDI par le groupement départemental, travaille aussi pour une autre exploitation du canton. Il explique que son objectif à long terme, c’est de s’installer et qu’en attendant il a décidé d’être salarié, pour acquérir de l’expérience et se former. Renseignements auprès d’Agri Emploi 15 au 04 71 45 56 26.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière