Aller au contenu principal

Face à l'accélération des risques climatiques, Groupama d'Oc vise la résilience

Malgré une année 2022 avec un nombre record de sinistres, la plus importante mutuelle du territoire est parvenue à maintenir un bilan positif. Elle se mobilise désormais pour la généralisation de la nouvelle assurance récolte.

Malgré une année 2022 avec un nombre record de sinistres, la plus importante mutuelle du territoire est parvenue à maintenir un bilan positif. Elle se mobilise désormais pour la généralisation de la nouvelle assurance récolte.
Malgré une année 2022 avec un nombre record de sinistres, la plus importante mutuelle du territoire est parvenue à maintenir un bilan positif. Elle se mobilise désormais pour la généralisation de la nouvelle assurance récolte.
© GS

742 millions d'euros de dommages : c'est le bilan de « l'année noire » pour les sinistres couverts par Groupama d'Oc. La première caisse régionale d'assurance pour le monde agricole présentait ce jeudi 15 juin son bilan 2022 et ses perspectives pour l'année qui vient. D'emblée, le directeur général, Olivier Larcher, a tenu à être clair sur le fait que l'année écoulée « ne peut plus être considérée comme une année exceptionnelle ». Car les phénomènes de grêle, gel, canicule et sécheresse observés en 2022 sont en passe de devenir « des années normales ». Avec 700 communes reconnues en état de catastrophe naturelle en 2022, la prégnance du risque climatique est forte dans le Sud-Ouest et représente à elle seule 228 millions d'euros dans les comptes de Groupama d'Oc. En Aveyron-Lozère, les sinistres atmosphériques ont atteint 118 % des cotisations associées avec une explosion encore plus forte pour l'assurance récolte.
En dépit de ce contexte, l'assureur réalise bien un résultat financier positif, avec 813 millions d'euros de cotisations, 1,6 million de contrats d'assurance, et un résultat net de +18,5 millions d'euros. La raison ? D'une part, l'entreprise a diminué de 22 % ses frais généraux, mais cela tient également à un autre facteur : la réassurance. Car oui, « les assureurs s'assurent eux-mêmes » a rappelé Olivier Larcher, et pour un coût non négligeable de 25 millions d'euros annuels, qui lui permettent en 2022 de récupérer 72 millions d'euros. Pour le reste, « nous n'avons pas d'actionnaires à rémunérer, nous maintenons donc le prix le plus compétitif possible » a assuré Olivier Larcher. L'augmentation de début d'année s'est donc limitée au taux d'inflation « de manière à couvrir la hausse des coûts » a souligné le directeur.

Changement de présidence

À l'occasion de la rencontre nationale de Groupama les 8 et 9 juin, le conseil d'administration a élu Pierre Martin, président de Groupama d'Oc. Il succède à Jean-Yves Dagès qui occupait cette fonction depuis 2011. Pierre Martin est exploitant dans les Hautes-Pyrénées, et par ailleurs président de la chambre d'agriculture de son département.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière