Aller au contenu principal

Origine Montagne
Et toi, tu fais quoi pour la montagne ?

La marque de produits porcins Origine Montagne a récemment organisé un temps d’échange sur l’implication des acteurs territoriaux dans la préservation de la montagne alors que le changement climatique menace les équilibres.

« Pourtant… que la montagne est belle », chantait Jean Ferrat. Il n’y a pas que pour l’artiste que ce territoire revêt une dimension particulière. De tout temps, la montagne a fasciné, alimenté une authenticité et un esprit de liberté aussi puissant que la rudesse de son climat. A l’occasion d’un webinaire, Origine Montagne a souhaité interroger ceux qui y vivent, qu’ils soient éleveur, gestionnaire d’abattoir ou encore de domaine skiable. Sébastien Rigal est éleveur dans l’Aveyron au Gaec des Igues, une structure familiale créée par ses grands-parents. Très impliqué dans la filière porcine, il n’hésite pas à prendre la parole pour défendre sa montagne et montrer que les pratiques évoluent. Son dernier cheval de bataille étant la labellisation HVE (haute valeur environnementale) de son exploitation. Pour lui être éleveur en montagne en 2023 implique de repenser ses pratiques en prenant en compte les attentes sociétales tout en protégeant le territoire et l’agriculture. La transition lui l’envisage à plusieurs niveaux avec l’idée de préserver la ressource en installant des trackeurs solaires par exemple, en raisonnant ses pratiques au plus juste. Transition aussi d’un point de vue social : « Avant, nos parents vivaient pour travailler, aujourd’hui il s’agit de travailler pour vivre en se ménageant des temps libres pour profiter de nos familles, de nos amis ».

Limiter, compenser…s’adapter

Du côté des stations de ski aussi, nous sommes aussi à la croisée des chemins, comme a pu en témoigner Maud Baud, responsable markéting et communication du domaine d’Avoriaz : « La station a été conçue dès sa création, il y a cinquante ans, pour diminuer son impact sur l’environnement avec une piétonnisation majeure. Nous avons un volet d’action en matière énergétique en adaptant la vitesse des remontées en fonction de l’affluence pour diminuer la consommation. On produit aussi de l’énergie sur nos gares de télésièges grâce à des panneaux, d’autres projets sont en cours ». Cette stratégie de limitation et de compensation de la ressource fait son chemin. Dans ces conditions, comment grandir harmonieusement en montagne ? Christophe Berthier, directeur de l’abattoir Gesler dans l’Ain située en zone de montagne et spécialisé dans l’abattage de gros bovins et porcins répond par une équation simple « garder une valeur sur nos territoires avec les éleveurs qui nous entourent, c’est ça la clé de la durabilité, couplée évidemment à un fort engagement en faveur du bien-être animal depuis toujours, un gros travail sur les économies d’énergie et le recours au bon sens de chacun ».

Origine Montagne, c’est quoi ?

La démarche "Origine Montagne"​ fédère au sein d'une charte interprofessionnelle les acteurs de la filière porcine en zone de montagne française (éleveurs, abattoirs, salaisonniers). Inscrit dans une démarche collective de création de valeur, ils ont créé une marque ombrelle "Origine Montagne"​ apposée sur de la viande de porc et des charcuteries de montagne. Respecter les produits, respecter les territoires de montagne et respecter les hommes, telles sont les valeurs "Origine Montagne"​. Grâce à un cahier des charges et surtout à un accord qualité, les acteurs ont mis en place une grille de plus-value qualité qui apporte réellement un retour de valeur aux éleveurs. Une forme de commerce équitable dans les montagnes française.

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière