Aller au contenu principal

Entre réorganisation et sujets d'actualité

Grégory Nivelle, secrétaire général adjoint de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine.
Grégory Nivelle, secrétaire général adjoint de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine.
© P. Dumont

Chaque début d'année est l'occasion pour la FNSEA de prendre le pouls des régions. Le 31 janvier, Hervé Lapie, secrétaire général adjoint de la FNSEA, était à Bordeaux. Grégory Nivelle, secrétaire général adjoint de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine et administrateur national était présent.

Grégory Nivelle, quel était l'objectif de cette journée ?
La tournée régionale est l'occasion de parler d'évoquer les problématiques du réseau sur le terrain et de faire le point sur l'avancement des dossiers. Lors de cette rencontre, nous avons notamment abordé la réorganisation du réseau sur laquelle nous travaillons depuis deux ans maintenant. Il nous faut conserver notre dynamique. Au niveau national, les responsables de la FNSEA savent qu'il est nécessaire de mobiliser les agriculteurs du niveau cantonal jusqu'au régional, d'accompagner les responsables locaux et de proposer des services pertinents et de qualité à nos adhérents. C'est aussi des départements que doivent remonter les sujets sur lesquels nous devons nous mobiliser pour faire avancer les choses. C'est tout l'objectif de notre projet Réseau FNSEA 2025.

Quels sont les sujets qui ont été abordés ?
Ils ont été nombreux car l'actualité agricole est chargée en ce début d'année. La consultation publique sur les ZNT est désormais close. De nouvelles chartes vont devoir être rédigées dans le courant du premier semestre sous la responsabilité de la profession agricole. Nous serons vigilants pour que les règles édictées soient supportables pour les agriculteurs, dans leur mise en place et leur financement. La question de la prédation et surtout la présence du loup a été largement évoquée. Celle-ci est clairement incompatible avec notre élevage qui, lui, est essentiel pour maintenir des territoires ouverts. La multiplication des sangliers aussi est problématique. Sa présence occasionne de gros dégâts, en particulier dans les zones à haut potentiel de cultures. Il faut trouver des solutions. Le gros dossier de début 2022, c'est la mise en oeuvre des EGAlim 2. Cette nouvelle loi vient colmater certaines brèches de la loi initiale. Aujourd'hui, nous avons tous les outils pour que la valeur ajoutée redescende dans les exploitations. Il nous faut contractualiser et, pour cela, tous les maillons de la chaîne doivent comprendre que l'on fait table rase du passé. Nous l'avons fait comprendre aux GMS courant janvier et nous espérons avoir été entendus sinon les échanges risquent de se durcir.

Que faut-il retenir de cette journée en quelques mots ?
Il n'est pas toujours évident de mettre en avant les victoires obtenues et on voit souvent le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein. Au regard de voir tous les sujets qui ont été abordés, il est clair que nous sommes présents sur tous les fronts en permanence, au travail ; pas avec des idéaux mais en recherchant des solutions opérationnelles aux problèmes posés. C'est notamment dans cet esprit que nous avons bâti ensemble le Contrat de solutions.

Il est encore possible de faire une demande de subvention à la Région Nouvelle-Aquitaine.
Elle subventionne 40 % du montant du projet, avec un plafond de 8 000 EUR.
Les demandes sont à déposer avant le 4 mars 2022. Prévoir 2 devis par poste de dépense.
Renseignements auprès de la Chambre d'agriculture ou de votre GDA.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière