Aller au contenu principal

Engagement ferme entre Alliance Millevaches et Jean Rozé

Centre d’engraissement L’association entre la SVA Jean Rozé et la SAS Alliance Millevaches est désormais officielle.

© HC

Les sourires étaient sur tous les visages ce jeudi 9 juillet au centre d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux. En effet, une table avait été installée pour la signature sur le site du contrat de filière entre la SAS Alliance Millevaches et la SVA Jean Rozé. Monsieur Langlois, président de SVA Jean Rozé ayant eu un imprévu, il était représenté par M. Fabien Cornen, directeur des achats vifs.
Ce contrat engage la SVA Jean Rozé à acheter les animaux qui sortiront du centre sur 6 ans minimum, et fixe un prix plancher qui tient compte des coûts de production (principalement prix du maigre et prix de l’alimentation). Ce prix plancher est un filet de sécurité : les animaux seront payés au prix du marché, sauf si celui-ci est inférieur au prix plancher.
M. Cornen a souligné l’importance de ce partenariat pour Jean Rozé : « Il s’agit pour nous de sécuriser nos approvisionnements et de gérer les sorties d’animaux ». Plus tard, la taille de la structure devrait permettre de conformer des lots d’animaux différemment en fonction de la demande de la clientèle, animaux plus petits, plus gros…
Chacun a souligné l’aboutissement de longues années de travail. Les éleveurs ont été capables de monter « un projet exemplaire, qui est un modèle pour d’autres, que ce soit sur le plan technique, économique ou environnemental ». Selon M. Chevalier, des projets de ce type sont appelés à se généraliser : « On sait que la consommation mondiale de viande augmentera de 20 % dans les 10 années qui viennent. La production ne suivra pas sans des projets de ce type. L’élevage français a une épingle à tirer de cette situation. »
Désormais le pari est de sortir le premier animal le 9 juillet 2016, soit un an juste après la signature du contrat.

Foire aux questions

Q : Pourquoi ce projet ?
R : Face à la baisse de l’export de maigre vers l’Italie, les éleveurs ont fait pot commun pour engraisser leurs animaux sur place, conserver le savoir-faire et récupérer la valeur ajoutée.

Q : D’où viennent les animaux ?
R : Ils naîtront chez les éleveurs qui font partie d’Alliance Millevaches, en Creuse et en Corrèze.

Q : À quel âge arriveront-ils et sortiront-ils ?
R : Ils entreront au centre vers 8 mois, quand leurs mères n’auront plus de lait. Ils seront donc sevrés. Ils resteront 7 à 8 mois.

Q : Où partiront-ils ?
R : Après abattage, les carcasses partiront principalement vers l’Italie.

Q : Que mangeront-ils ?
R : Betteraves en entrée, colza et maïs en plat et céréales à paille en dessert. Le tout provenant d’exploitations dans un rayon de 150 km.

Q : Auront-ils de la place ?
R : Les 2 bâtiments font 500 places chacun. La surface par animal dépasse les normes imposées par l’Europe et ils seront en stabulation libre.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière