Aller au contenu principal

En augmentation, les troupeaux de mouflons refont parler d'eux

C'est un tracas supplémentaire sur les bords des gorges du Tarn. Le mouflon, réintroduit dans les années 70, est bien implanté dans deux noyaux près de Sainte-Énimie et des Vignes jusqu'à faire désormais partie du quotidien des agriculteurs du causse de Sauveterre.

C'est un tracas supplémentaire sur les bords des gorges du Tarn. Le mouflon, réintroduit dans les années 70, est bien implanté dans deux noyaux près de Sainte Enimie et des Vignes jusqu'à faire désormais partie du quotidien des agriculteurs du causse de Sauveterre.
C'est un tracas supplémentaire sur les bords des gorges du Tarn. Le mouflon, réintroduit dans les années 70, est bien implanté dans deux noyaux près de Sainte Enimie et des Vignes jusqu'à faire désormais partie du quotidien des agriculteurs du causse de Sauveterre.
© Julien Beinat/Illustration

À Champerboux, Jacques Paradan a l'habitude de voir cet ongulé sur une de ses parcelles bordant le causse :« On l'appelle même la nurserie, parce que c'est là où ils se reproduisent » assure l'éleveur. Sept hectares où « la pousse de l'herbe est décalée » de plusieurs semaines du fait du broutage et du piétinement des mouflons. Pas de quoi pour autant l'amener à déclarer ces dommages : « on subit, mais on le tolère, ce n'est pas comme le sanglier ». D'autant que pour lui, le mouflon est devenu l'indicateur d'un autre problème : « quand ils ne sont pas là, c'est que le loup n'est pas loin ». Conséquence de la présence du prédateur : les troupeaux de mouflons « se divisent en petits groupes et s'aventurent plus à l'intérieur du causse » observe Jacques Paradan. Il ne souhaite même pas clôturer les pâtures les plus exposées : « ça ne ferait que repousser le problème chez les voisins » soupire-t-il.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière