Aller au contenu principal

Éleveurs: les blocages d'abattoirs débutent ce dimanche

Dans le cadre d'une action syndicale nationale, le premier abattoir bloqué par les éleveurs sera celui de Villefranche d'Allier, dès ce dimanche 14 juin pour une durée indéterminée.

Les éleveurs de viande bovine se mobilisent à nouveau pour exiger une hausse des prix.
Les éleveurs de viande bovine se mobilisent à nouveau pour exiger une hausse des prix.
© S.Chatenet


Dans un communiqué diffusé ce jour, la FRSEA Massif central, les JA, et les éleveurs du berceau des races à viande expliquent qu'ils entament aujourd'hui le blocage des abattoirs. Le site Socopa de Villefranche d'Allier sera l'un des premiers à être paralysé par les éleveurs. Leur action est motivée par des "prix payés aux producteurs de viande bovine anormalement bas. Les éleveurs dénoncent une stratégie de bas prix et du moins-disant opérée par les abatteurs alors que les signaux sont « au vert ». Les producteurs rappellent que la valeur produite par les éleveurs est captée par l'aval :
- L'Observatoire des Prix et des Marges confirme le transfert de valeur (concernant les bovins finis) d'au moins 250 Millions d'euros depuis 2014 en faveur de l'aval au détriment des éleveurs. La situation se détériore plus encore en 2015.
- Dans le cadre du CICE, la grande distribution a par ailleurs bénéficié de plusieurs centaines de millions d'euros.

Le marché européen est porteur et déficitaire. Les prix, dans les principaux pays concurrents n'ont jamais été aussi élevés. Les éleveurs français sont vraiment compétitifs.
La demande mondiale est bien présente, avec des prix rémunérateurs. En Europe, la
France est l'un des seuls pays à disposer de la capacité à répondre à cette demande
mondiale. La fin des contraintes ESB grâce à l'évolution du statut de la France baisse les charges des entreprises et ouvre des nouveaux marchés à l'export.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière