Aller au contenu principal

Élections européennes : mode d’emploi

Parlement, Conseil, Commission… Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes ces institutions 
européennes. Entre le 6 et le 9 juin prochain, les électeurs des 27 pays membres de l’Union européenne, soit 360 millions de citoyens, sont pourtant appelés à désigner leurs eurodéputés.

Entre le 6 et le 9 juin prochain, les électeurs des 27 pays membres de l’Union européenne, soit 360 millions de citoyens, sont appelés à désigner leurs eurodéputés.
Entre le 6 et le 9 juin prochain, les électeurs des 27 pays membres de l’Union européenne, soit 360 millions de citoyens, sont appelés à désigner leurs eurodéputés.
© UE

Les 720 eurodéputés élus en juin prochain siégeront au Parlement européen, situé à Strasbourg, durant cinq ans. La répartition des sièges dépend de la population de chaque pays. L’Allemagne, pays le plus peuplé, dispose ainsi de 96 eurodéputés quand Malte, Chypre et le Luxembourg en comptent seulement 6. En France, ce nombre va s’élever à 81 et l’élection se fera au suffrage universel à un tour, le dimanche 9 juin. Tout comme les élections municipales, le citoyen est appelé à voter pour une liste de candidats, généralement constituée par un ou plusieurs partis politiques nationaux. Si une liste recueille moins de 5 %, elle n’obtient aucun siège au Parlement européen. Au-dessus des 5 %, les listes bénéficient d’un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix.
 

Une structure institutionnelle en trois parties


Afin de comprendre le rôle du Parlement européen, il est essentiel de revenir sur le triptyque que forment les instances européennes. « La Commission européenne est l’institution technique qui n’est pas censée être politique, mais qui est là pour proposer des lois et s’assurer de leur mise en œuvre. A contrario, le Conseil, composé des représentants des États membres et le Parlement, composé des eurodéputés, décident et votent », explique Faustine Bas-Defossez, du Bureau européen de l’environnement et spécialiste de la Pac. Une fois en poste, les eurodéputés éliront leur président ou présidente à l’occasion d’une première session plénière en juillet. La désignation du président ou de la présidente de la Commission, élu(e) par le Parlement sur proposition du Conseil, interviendra seulement quelques semaines plus tard. Après la compréhension de l’institution, se pose la question suivante : que peuvent réellement changer ces institutions au quotidien des citoyens ? La suppression des frais d’itinérance téléphonique lors de voyages, l’interdiction du plastique à usage unique ou encore l’application du régime général sur la protection des données, plus connue sous le nom de « RGPD », sont autant de décisions issues des instances politiques européennes.
 

La Pac, premier poste de dépenses


Concernant l’agriculture, la mesure emblématique est la politique agricole commune (Pac). Principale ligne de dépense de l’Union européenne, la Pac a distribué 58,3 milliards d’euros en 2022. Comme chaque année, la France est de loin le pays membre qui en bénéficie le plus (9,5 milliards d’euros), suivie par l’Espagne et l’Allemagne qui reçoivent respectivement 6,9 et 6,4 milliards d’euros par an. Selon Faustine BasDefossez, la Pac est un sujet d’autant plus important que sa réforme va être au cœur du prochain mandat des eurodéputés. « La révision du cadre financier pluriannuel s’arrête en 2027, mais les négociations pour établir ce nouveau cadre qui durera de 2028 jusqu’à 2034, ainsi que les discussions autour du budget de la Pac, vont débuter dès 2025. » 
Outre l’éventuelle relance d’un dialogue autour du Green Deal (Pacte vert), la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne risque d’enflammer les débats de l’hémicycle européen. Suite au conflit avec la Russie, l’Ukraine a été déclarée candidate en juin 2022 et a reçu le feu vert pour les négociations d’adhésion en décembre 2023. 
«Certaines personnes évoquent une adhésion à l’horizon 2030 », note la spécialiste. Selon un récent rapport du groupe de réflexion Bruegel, cette adhésion de Kiev à l’Union européenne permettrait au pays céréalier d’obtenir 85 milliards d’euros d’aide de la Pac. 
Ce qui ferait de l’Ukraine le plus grand bénéficiaire de cette politique.
 

Têtes de liste 
des principaux partis français 
Manon Aubry (La France Insoumise), Raphaël Glucksmann (Parti Socialiste), Marie Toussaint (Europe Écologie Les Verts), Valérie Hayer (Renaissance), François Xavier-Bellamy (Les Républicains), Jordan Bardella (Rassemblement national), Marion Maréchal (Reconquête !) et Léon Deffontaines (Parti communiste).

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière