Aller au contenu principal

Agro-tourisme
Développer l'agro-tourisme sur le territoire départemental

La Chambre d'agriculture de Haute-Loire et la Caisse régionale du Crédit Agricole Mutuel Loire Haute-Loire ont signé une convention de partenariat concernant l'activité agro-touristique.

Dans le cadre d'une convention signée au niveau national entre le Crédit Agricole, l'APCA (Assemblée Permanente des Chambres d'agriculture) et la marque Bienvenue à la ferme, le 1er juillet, la Chambre d'agriculture de Haute-Loire et son service agro-tourisme qui anime le réseau "Bienvenue à la ferme", et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire ont décidé à leur tour de sceller un partenariat en vue de travailler de concert pour favoriser les initiatives agro-touristiques dans les exploitations agricoles.

Belles perspectives de développement

"Dans les années 80, suite à l'instauration des quotas laitiers, l'agri-tourisme a connu un grand boom dans les exploitations de Haute-Loire pour nettement diminuer quelques années plus tard avec l'augmentation des troupeaux de vaches laitières et de vaches allaitantes. Aujourd'hui, les initiateurs de projets élaborés dans les années 80 arrivent à la retraite. Qui va reprendre leurs activités ?" s'interroge le président de la Chambre d'agriculture, Yannick Fialip, qui constate toutefois l'arrivée de nouveaux projets  favorisés par l'émergence de nouveaux soutiens financiers. Alors que le tourisme vert a la cote auprès des vacanciers, le président cite les nombreux atouts de la Haute-Loire qui laissent entrevoir de belles perspectives de développement pour l'accueil à la fer-
me : "Nous avons de beaux paysages, de magnifiques sites patrimoniaux, le pèlerinage de Compostelle, des chemins de grandes randonnées... C'est tout cela que l'on porte à la Chambre d'agriculture au travers de notre service agro-tourisme".
Et d'ajouter : "la situation géographique de la Haute-Loire, au centre de la France, en fait un lieu de rassemblement idéal pour les familles dispersées". La proximité du bassin stéphanois et surtout lyonnais constituent aussi de vrais atouts touristiques souligne Aurélie Sarda, conseillère agro-tourisme.
De son côté la caisse régionale du Crédit Agricole Loire Haute-Loire était représentée ce jour par Régis Sanial, responsable du Développement des Territoires et de l’Agriculture, Delphine Guérin, chargée d'animation sur le marché agricole Haute-Loire et Jean-Claude Massebeuf, administrateur et agriculteur dont le Gaec pratique une activité d'accueil à la ferme à Goudet. Ces derniers se sont dits prêts à apporter toute l'aide nécessaire au développement de projets agro-touristiques et se sont engagés à communiquer et à relayer les informations du réseau Bienvenue à la ferme sur leurs différents supports et événementiels.

L'accompagnement du Crédit Agricole

Dans le cadre de ce partenariat, la banque entend faciliter l'accès à de nouveaux moyens de paiement (paiement par lien, encaissement par carte en mobilité...) pour les producteurs engagés dans les circuits courts via des remises. Régis Sanial a par ailleurs évoqué l'idée de favoriser l'émergence de nouveaux projets en participant pour partie au financement de l'étude préalable.
La caisse régionale entend également défendre et susciter l'émergence de projets d'accueil à la ferme lors des commissions économiques locales (qui réunit les responsables des caisses locales et des collectivités) récemment initiées par la caisse régionale.
Vous l'aurez compris, cette convention vise à mobiliser les agriculteurs sur le thème des activités agro-touristiques. "L'accueil à la ferme c'est une source de revenu complémentaire pour les exploitations, c'est aussi un moyen de communiquer sur nos métiers et de soutenir les circuits courts. De plus, porter des projets agri-touristiques permet d'entretenir notre patrimoine architectural et ainsi éviter qu'il tombe en ruines" a indiqué Yannick Fialip.
"En restaurant de veilles bâtisses, on amène de la vie et des projets sur notre territoire" confirme Régis Sanial.

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière