Aller au contenu principal

Prédation
Deux attaques de chiens errants en moins d'un an

À Moudeyres, le Gaec des Chaumières vient d'enregistrer sa deuxième attaque de chiens errants sur son troupeau
de brebis. Les 3 éleveurs sont inquiets et en colère.

Des brebis tuées, d’autres blessées, et le troupeau entier stressé  sans compter le désarroi des éleveurs.
Des brebis tuées, d’autres blessées, et le troupeau entier stressé sans compter le désarroi des éleveurs.
© © M. Sauron

Anxieuse, et stressée, Marie Sauron revient de la gendarmerie où elle est allée porter plainte suite à une nouvelle attaque de son troupeau par des chiens errants. Elle et ses associés du Gaec des Chaumières à Moudeyres, son mari Jérôme Sauron et Raymond Gagne, sont excédés.
Samedi dernier en plein jour, vers 13h, leurs brebis parquées à proximité de la maison d'habitation sont affolées et se précipitent contre la grille ; les agriculteurs sortent et aperçoivent 2 chiens, des Beaucerons, l'un noir, l'autre noir et marron, au milieu du parc en train de s'en prendre au troupeau. Bilan "3 brebis tuées et 4 blessées dont l'une très mal en point" nous résume Marie dépitée. Et ce ne sont que les dégâts visibles. Il faut s'attendre à des pertes plus importantes : "on a enlevé le bélier il y a 3 semaines, les risques d'avortement sont grands".
Cette attaque n'est pas la première. Déjà en juin dernier, 19 brebis avaient été tuées alors qu'elles étaient dans un parc grillagé à 3 km environ de l'exploitation. Marie qui a découvert le carnage, alertée par des vols de nombreux vautours sur le secteur, a vu les deux mêmes chiens qui ont opéré ce week-end. Là aussi le bilan a été lourd avec 19 brebis tuées, de nombreuses blessées et des semaines de stress. "Difficile d'évaluer avec précision l'étendue des pertes pour l'exploitation" explique Marie, puisque les conséquences de ce stress sont compliquées à quantifier.
Et en octobre, les éleveurs ont eu plus de chance, puisqu'ils ont surpris deux chiens dans le parc des brebis. Ils ont pu les attraper et, après passage à la gendarmerie, ils les ont conduits à la SPA. Non pucés, ils n'ont pu trouver le ou les propriétaires et les choses en sont restées là.

Inquiets
Trop c'est trop. Les 3 éleveurs sont très inquiets alors que les brebis vont bientôt restées jour et nuit à pâturer dans les parcs correctement clôturés. "Nos clôtures sont entretenues avec du grillage et la clôture électrique" précise la jeune éleveuse. "Que pouvons-nous faire de plus ?" s'interroge-t-elle. "On a un patou mais il n'est pas encore très aguerri à la surveillance du troupeau. Faut-il en acheter un autre plus agressif, certains nous disent de mettre un âne dans le parc… ". Les 3 moutonniers se sentent démunis face à ce fléau. Les gendarmes vont faire une enquête pour essayer d'identifier les deux chiens présumés coupables. Quant aux éleveurs, Raymond et Jérôme ont fait le tour du secteur pour retrouver les chiens ; ils savent qu'ils ne seront pas indemnisés sauf s'ils trouvent les propriétaires des chiens. Affaire à suivre…
Les 3 associés élèvent 375 brebis, 32 vaches laitières et une dizaine de vaches allaitantes dans une ferme isolée à quelques kilomètres du bourg de Moudeyres dans un cadre idyllique pour l'élevage. De l'herbe, de l'eau, des arbres pour l'ombre… le paradis pour vaches et moutons. Mais quand de tels carnages se produisent, c'est le moral qui en prend un coup. Aujourd'hui,  Marie, Jérôme et Raymond accusent le coup. Chiens errants ou loups, le préjudice est le même ; la prédation est un fléau pour ces éleveurs.
 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière