Aller au contenu principal

Observatoire social
Des retraites agricoles encore relativement faibles

En partenariat avec la MSA d’Auvergne, la FRSEA et la section régionale des anciens ont enquêté sur la situation sociale des ressortissants du régime agricole.

Jean-Pierre Vigier et Michel Leblay ont signé une convention.
Jean-Pierre Vigier et Michel Leblay ont signé une convention.
© Auvergne Agricole

Le travail engagé entre la MSA d'Auvergne et la FRSEA se voulait d'abord axé sur les retraites.
« Disposer d'une situation précise et chiffrée sur ce que perçoivent réellement les retraités non salariés agricoles, constituait une étape indispensable pour conforter notre travail de lobbying », explique Jean-Claude Chalençon, président de la section régionale des anciens. D'une stricte analyse de la situation des retraités, l'enquête s'est élargie, pour offrir au final une photographie sociale précise de l'ensemble des ressortissants du régime agricole. Les résultats de cet observatoire ont été dévoilés, la semaine dernière, en présence du président de la MSA d'Auvergne, Jean-Pierre Vigier, accompagné par les quatre présidents des comités départementaux, des représentants des sections départementales des anciens, de Jean-Bernard Bayard, secrétaire général adjoint de la FNSEA et Claude Berger, président de la SNAE (1).

En dessous du seuil de pauvreté !
Sur le volet « général », on apprend que 24.821 agriculteurs auvergnats cotisent à la MSA, à hauteur en moyenne de 4.148 €. Dans le cadre des mesures Agridif, 393 chefs d'exploitation bénéficient du RMI et 747 de la CMU (y compris bénéficiaires du RMI). En Auvergne, 603 personnes ont le statut d'aides familiaux, un chiffre encore relativement important par rapport aux autres régions.
Du côté des salariés, 23.968 dépendent du régime agricole. La MSA d'Auvergne compte 126.000 assurés maladies, parmi eux, les retraités sont majoritaires (78.315). L'âge moyen de départ à la retraite des non salariés agricoles (NSA) en Auvergne est de 60 ans. Le montant moyen de la retraite des NSA pour une carrière complète est de 675,87 €. Cette moyenne régionale cache de profondes disparités, puisque selon les données de la MSA, 10% des retraites les plus basses se situent à 482,64 € et 10 % des plus élevées atteignent 878,06 €.

Interpeller les nationaux
« Dans notre région, nos exploitations basées essentiellement sur l'élevage, qu'elles soient au régime du forfait ou du réel, dégagent un revenu faible. En conséquence plus de 90% de nos agriculteurs perçoivent à leur départ en retraite en 2008 avec une carrière complète une pension de seulement 730,56 € brut par mois. C'est inadmissible ! », s'insurge Jean-Claude Chalençon. Avec l'ensemble des présidents des sections départementales, il défend l'urgence de retraites agricoles décentes, équivalentes à au moins 85% du SMIC. « Nous demandons à la SNAE et à la FNSEA de mener un vrai combat syndical pour atteindre cet objectif, qui reste modeste et réalisable », poursuit le président de la section régionale des anciens.

(1) SNAE : Section nationale des anciens exploitants.

 

Signature d'une convention 

Michel Leblay, président de la FRSEA Auvergne et Jean-Pierre Vigier, président de la MSA d'Auvergne ont officialisé leur partenariat en signant une convention portant sur la création officielle d'un observatoire statistique relatif à la situation de la protection sociale agricole en Auvergne.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière