Aller au contenu principal

Des repas-concerts dans la cour de ferme et au milieu des estives

Éleveur Aubrac à Cézens (15), Thomas Gras a décidé de concrétiser un projet de restauration original à la ferme via des soirées conviviales et des repas au coeur des estives.

Éleveur Aubrac à Cézens (15), Thomas Gras a décidé de concrétiser un projet de restauration original à la ferme via des soirées conviviales et des repas au coeur des estives.
Éleveur Aubrac à Cézens (15), Thomas Gras a décidé de concrétiser un projet de restauration original à la ferme via des soirées conviviales et des repas au coeur des estives.
© Patricia Olivieri

En agriculture comme au tennis, il y a des rebonds inattendus qui marquent des carrières. Thomas Gras vient d'engager un service qu'il espère gagnant à son jeu déjà reconnu d'éleveur d'Aubrac. Il y a dix ans, le nom de ce nouveau venu sur le circuit cantalien était encore méconnu. Titulaire d'un BP animalerie et d'un BPREA, le Neuvéglisien répète ses gammes auprès de ses futurs pairs comme salarié agricole. Inscrit au RDI, il décroche son ticket pour commencer véritablement sa carrière en solo en s'installant en 2012 sur une exploitation qui se libère sur Cézens, à Arjaloux. Il reprend en fermage l'intégralité des terres et du cheptel, inscrit à l'OS Aubrac et composé de 50 mères et du renouvellement. Une configuration idéale avec 80 ha de prairies naturelles divisés en deux seuls îlots.

Adoubé de la famille Aubrac
Priorité du jeune agriculteur : miser sur l'amélioration génétique du troupeau. « Je souhaitais me rapprocher au maximum des standards de la race, tout en mettant l'accent sur la docilité », expose-t-il. Son travail de sélection, en recourant à des taureaux de station et de fermes réputées, s'avère rapidement payant. Dès l'année suivante, il s'aligne sur son premier tournoi, le départemental Aubrac d'Anterrieux, avec Bourgeoise, où il finira cinquième de sa section. Ce qui l'encourage à retenter sa chance l'année suivante à Saint-Flour, cette fois en concourant pour le prestigieux prix d'ensemble (six animaux alignés) qu'il remporte. Un premier mini-sacre pour le jeune éleveur hors-cadre familial qui salue l'accueil et le soutien reçus dès son installation, de la part de ses voisins et de la grande famille Aubrac. Depuis, Thomas Gras participe chaque année au départemental, à Cournon, et a même foulé le ring du National Aubrac.
Son élevage affiche cependant une vraie faiblesse structurelle : l'autonomie fourragère. En 2017, nouvelle opportunité : une exploitation de 30 ha (et 40 ha de montagne) avec bâtiments attenants sur Cézens, en location avec une maison d'habitation. Tout ce que le couple recherche. « Ça nous a bien soulagés en termes d'autonomie et nous a permis de monter à 70 vêlages, on a aussi mis un peu de charolais - à hauteur de 20 % - pour mieux valoriser les femelles », expose l'agriculteur, qui vend une dizaine de velles au sevrage destinées à alimenter la filière Fleur d'Aubrac ainsi que quelques réformes pour le label rouge BFA.

Les plus lus

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Les chargeurs télescopiques électriques ont l’avantage d’offrir un fonctionnement sans bruit et sans émissions dans les bâtiments.
Les chargeurs compacts et ultracompacts s’affichent comme les nouveaux valets de ferme

De plus en plus présents dans les exploitations d’élevage, les petits automoteurs de manutention à bras 
télescopique…

Un grand groupe de personnes manifeste dans la campagne.
Manifestation anti "giga-bassines" de Billom : à boire et à manger…

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies le week-end dernier à Billom, dans la plaine de la Limagne, pour manifester…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière