Aller au contenu principal

Récolte
Des rendements hétérogènes mais corrects

La moisson 2022 bat son plein et les premiers témoignages font état de rendements corrects malgré les craintes face à la sécheresse.

Moissonneuse batteuse
Les premiers témoignages de rendements respectent la traditionnelle cartographie départementale avec encore une fois, une différence marquée entre Limagne nord et sud.
© C. Comte

Au cœur de la Limagne, le traditionnel ballet de la saison estivale bat son plein. Depuis près de trois semaines maintenant, les moissonneuses parcourent les champs récoltant les précieux grains d'une dure année de labeur. Les premières estimations, résultantes de témoignages d'agriculteurs, font état de rendements corrects mais, comme habituellement, très hétérogènes entre le nord et le sud de la plaine.

Pas de catastrophe en vue

En Limagne nord, "environ 50% des surfaces en blé sont récoltées" estime Éric Alexandre, président des EDT du Puy-de-Dôme. Au volant de sa moissonneuse-batteuse, l'entrepreneur est plus serein cette année que lors de la précédente campagne, puisque la pluie ne viendra pas jouer les trouble-fête avant une dizaine de jours. "Pas de pression" donc, d'autant plus que les rendements sont meilleurs qu'espérés malgré la sécheresse.
Yoann Ginestière, conseiller agronomie à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme a lui aussi débuté sa récolte de témoignages pour dresser un premier bilan à mi-parcours. "En Limagne nord, j'ai eu des échos de rendements moyens de 60 à 70 q/ha, 50 à 60 q/ha en Limagne centre et 35 à 65 q/ha en Limagne sud." Des résultats à prendre avec des pincettes puisqu'il s'agit d'une moyenne d'exploitation qui cache des hétérogénéités. Durant cette campagne encore, les conditions pédo-climatiques des parcelles ont considérablement impacté les rendements, le tout jugulé par les effets variétés et les dates de semis. "Dans les terres superficielles les rendements sont moins bons y compris dans les parcelles irriguées."
Quant à la qualité, les premiers témoignages évoquent des "PS corrects" et un taux de protéines compris en moyenne "entre 12% et 13% en blé pannifiable". Il y aurait peu de déclassements pour l'heure.
Du côté des autres cultures, le rendement moyen en orge oscille entre 60-70 q/ha au nord et 40-50 q/ha au sud. En colza, l'année est à garder en mémoire puisque la moyenne départementale fait état de 30 à 35 q/ha.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière