Aller au contenu principal

Des prix élevés jusqu’à fin 2024

Selon la dernière édition du rapport Commodity Markets Outlook (Perspectives des marchés des matières premières) publié par la Banque mondiale fin avril, les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin 2024.

Selon la dernière édition du rapport Commodity Markets Outlook (Perspectives des marchés des matières premières) publié par la Banque mondiale fin avril, les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin 2024.
Selon la dernière édition du rapport Commodity Markets Outlook (Perspectives des marchés des matières premières) publié par la Banque mondiale fin avril, les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin 2024.
© Nicole Ouvrad/Illustration

« Globalement, il s’agit du plus grand choc sur les produits de base que nous ayons connu depuis les années 1970 », a expliqué Indermit Gill, vice-président de la Banque mondiale pour le pôle Croissance équitable, finances et institutions. « On s’attend à ce que la plupart des prix des produits de base connaissent de fortes augmentations en 2022 et restent élevés à moyen terme », souligne le rapport. En l’espèce, la guerre entre l’Ukraine et la Russie a provoqué un choc majeur et une recrudescence des restrictions sur les échanges de denrées alimentaires, de carburant et d’engrais. Concrètement, les prix de l’énergie, sur le plan mondial, sont quatre fois plus élevés en mars 2022 que leur niveau le plus bas d’avril 2020. Ce qui représente la « plus forte augmentation sur 23 mois des prix de l’énergie depuis la hausse des prix du pétrole de 1973 », souligne l’étude. Par voie de conséquence puisqu’il faut de l’énergie (gaz) pour fabriquer des engrais, le prix de ces derniers a augmenté de 220 % entre avril 2020 et mars 2022, « leur plus forte hausse sur 23 mois depuis 2008 », remarque la Banque mondiale. Elle souligne aussi que la Chine, pour garantir un approvisionnement suffisant de sa production alimentaire nationale, a suspendu toute exportation d’urée et de phosphate jusqu’en juin 2022, ce qui amplifie encore l’augmentation des prix.

En pratique

Le rapport (en anglais) et les données sont accessibles en cliquant ici

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière