Aller au contenu principal

Des industriels appliquent un correctif unilatéralement

Pour calculer le prix du lait du mois d’avril, certains industriels ont utilisé un correctif sur l’indicateur beurre-poudre, non validé par l’interprofession, ce qui fait bondir les représentants de producteurs. Sodiaal et Lactalis justifient leur choix.

Pour calculer le prix du lait du mois d’avril, certains industriels ont utilisé un correctif sur l’indicateur beurre-poudre, non validé par l’interprofession, ce qui fait bondir les représentants de producteurs. Sodiaal et Lactalis justifient leur choix.
Pour calculer le prix du lait du mois d’avril, certains industriels ont utilisé un correctif sur l’indicateur beurre-poudre, non validé par l’interprofession, ce qui fait bondir les représentants de producteurs. Sodiaal et Lactalis justifient leur choix.
© Jean-Charles Gutner/Illustration

Tout est parti d’une étude sur l’indicateur beurre-poudre commandée par Atla, l’association qui réunit la Coopération laitière et les transformateurs privés de la Fnil, à un cabinet extérieur. Cette étude recommandait d’appliquer un correctif de - 47,70 €, correspondant à une réévaluation des coûts de transformation des laiteries de 71,77 € à 119 €. Ces résultats ont été ensuite communiqués aux différents collèges de l’interprofession (Cniel) le 30 mars, informe la FNPL (FNSEA) dans un communiqué. Puis ils devaient être validés à l’unanimité par les quatre délégations (producteurs, coopératives, industriels et distributeurs), avant toute publication ou utilisation. Or, des industriels n’ont pas attendu d’obtenir un accord interprofessionnel avant de prendre en compte ce correctif. Pour preuve, on le retrouve dans certaines formules de prix au mois d’avril, ce qui n’a pas manqué de provoquer une levée de boucliers du côté des organisations de producteurs (OP) et des représentants syndicaux qui dénoncent les décisions « unilatérales » des laiteries.
France OP Lait (association de 18 OP) a tiré en premier la sonnette d’alarme, affirmant dans un communiqué du 4 avril qu’une « majorité de transformateurs souhaitent apporter de manière unilatérale une correction de l’indicateur beurre-poudre ». Quelques jours plus tard, la FNPL a mis en cause directement Sodiaal qu’elle accuse d’avoir appliqué « en solo » le correctif dans son prix du mois d’avril. Selon le syndicat, la coopérative en aurait informé « le jour même » ses adhérents par courrier et aurait évoqué « un accord tacite » avec la FNPL, ce que la fédération dément. Contacté par Agra Presse, le président de Sodiaal Damien Lacombe juge « incompréhensible » le communiqué publié par le syndicat et défend l’adoption par le conseil d’administration de la coopérative du correctif de - 47,70 €.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière