Aller au contenu principal

Des finances serrées pour composer le Plan d’actions

Les élus de la majorité départementale se fixent pour priorité l’optimisation de la gestion.

Séminaire de rentrée de la majorité départementale, vendredi à Jussac.
Séminaire de rentrée de la majorité départementale, vendredi à Jussac.
© RSA

En 2011 seront élus les derniers conseillers généraux. Après leur mandat, place aux conseillers territoriaux qui siégeront à la fois au Département et à la Région. Mais d'ici là, il revient à l'assemblée cantalienne d'œuvrer avec un budget toujours plus serré. C'est ce qu'a rappelé le président Vincent Descœur à ses collègues élus, issus des rangs de la Majorité départementale, réunis vendredi à Jussac. "Outre l'actualité de rentrée, nous nous projetons dans l'avenir, notamment sur la définition d'un nouveau plan d'action départemental pour la période 2012-2014", a-t-il résumé à la presse, à l'issue de ce séminaire. Il souligne que les élus de la majorité seront naturellement attentifs aux évolutions législatives, dont les recettes par péréquations promises par la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Mais il préfère se projeter en termes budgétaires sur la base du périmètre que l'on connaît aujourd'hui. Et pas de doute, il faudra "optimiser la gestion", avoue-t-il dans une formule polie qui revient à prévenir que l'on va resserrer les boulons. Au demeurant, la Région s'apprête elle aussi à réduire la voilure...

Retour sur investissement

Point positif pour l'exercice à venir : "la quasi-totalité des objectifs 2009-2010 ont été atteints", se satisfait Vincent Descœur. Questionné sur les choix qui seront opérés si la collectivité s'oblige à diminuer sa capacité à investir, le président précise que le Conseil général privilégiera sa contribution aux autres collectivités et les investissements directs sur lesquels il peut rapidement escompter un retour sur investissement. Les élus de la majorité se préparent à ce que les groupes d'opposition fassent remarquer que ce sont "leurs amis du gouvernement" qui plongent les collectivités dans la rigueur budgétaire. Le président Descœur appelle à la lucidité : "L'État ne peut pas distribuer des crédits qu'il n'a pas". Une situation que les élus UMP présentent comme "inconfortable, mais incontournable".

 


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière